Communiqués de presse - Les priorités aux bonnes places

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

 

Objet: Les priorités aux bonnes places

 

Sherbrooke, le 6 mai 2022 La FÉÉPEQ se réjouit du dépôt du rapport du comité québécois pour le développement du hockey. Plusieurs recommandations émises vont dans le même sens que ce qui est promu par une éducation physique de qualité, notamment d’axer le développement en priorisant le plaisir. Toutefois, quelques précisions sont nécessaires en ce qui a trait à l’enseignement obligatoire du patin dans les écoles. 

Pour la version PDF: Cliquez ici

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: Les priorités aux bonnes places

Sherbrooke, le 6 mai 2022 La FÉÉPEQ se réjouit du dépôt du rapport du comité québécois pour le développement du hockey. Plusieurs recommandations émises vont dans le même sens que ce qui est promu par une éducation physique de qualité, notamment d’axer le développement en priorisant le plaisir. Toutefois, quelques précisions sont nécessaires en ce qui a trait à l’enseignement obligatoire du patin dans les écoles. 

 

Le programme de formation de l’école Québécoise ne prescrit aucun moyen d’action, tout comme en français, aucun roman n’est obligatoire au cursus académique. Cette latitude permet aux enseignant.e.s. d’éducation physique et à la santé (EÉPS) de choisir les moyens d’action qui répondent le mieux aux intérêts des élèves d’une part et d’autre part, ces moyens d’action doivent s’inscrire dans une progression d’apprentissages dans l’objectif de développer l’une des 3 compétences suivantes : Agir dans divers contextes d’activité physique, interagir dans divers contextes d’activité physique, adopter un mode de vie sain et actif.

 

Vous constaterez que les cours d’éducation physique vont bien au-delà du ballon-chasseur (référence aux propos de Marc-André Leclerc qui semble ne pas connaître ce qui est enseigné en éducation physique). Ce faisant, « pour maintenir l’autonomie professionnelle des EÉPS tout en respectant leur expertise, introduire le patin à l’école de façon obligatoire ne devrait pas se faire au détriment des choix pédagogiques mis en place par les enseignant.e.s. d’ÉPS. Toutefois, cette initiative pourrait être un ajout de temps scolaire sous leur responsabilité. » mentionne Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ.

 

Bien que l’éducation physique et à la santé soit du ressort du ministère de l’Éducation et donc, sous la responsabilité directe de monsieur Roberge, la FÉÉPEQ tend la main à la ministre déléguée à l’Éducation, responsable des sports et du loisirs afin d’arrimer des solutions potentielles permettant au plus grand nombre d’élèves d’acquérir des compétences considérées prioritaires au Québec.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661

Pour la version PDF: Cliquez ici

Retour à la liste des nouvelles