Offre d'emploi - Direction générale (2e affichage)

INFORMATIONS

Offre d'emploi - Direction générale (2e affichage)

Tu es un.e enseignant.e d'éducation physiqueun.e conseiller.ère pédagogiqueun.e gestionnaire passionné.e de l'activité physique et des saines habitudes de vie et tu as le goût de relever un nouveau défi? Fais de ta passion une carrière!

La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) est à la recherche de la perle rare qui pourra assumer les responsabilités du poste de direction générale.

Vous êtes polyvalent, visionnaire et vous êtes reconnu pour être en mode solution? Vous n'avez pas peur de sortir de votre zone de confort ? Vous êtes prêt à mettre la main à la pâte? Bienvenue à la FÉÉPEQ!

Être à la direction générale de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec est un immense privilège : celui de parler au nom de toutes les personnes enseignantes d'éducation physique (et à la santé) du Québec et de les représenter à tous les jours. Occuper ce poste phare pour la valorisation et la promotion d'une éducation physique et à la santé de qualité au Québec est un honneur et un privilège unique.

Alors, qui est partant.e pour venir travailler avec nous? L'affichage prendra fin le lundi 10 juin 2024. Les personnes candidates retenues seront contactées rapidement pour une entrevue. Toutes les conditions de travail liées au poste seront discutées en entrevue, mais dites-vous qu'on prend soin de notre monde!

Pour des informations supplémentaires :  cliquez ici!

Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter M. Christian Leclair, directeur général de la FÉÉPEQ à direction@feepeq.com. C'est également à cette adresse que vous devez faire parvenir votre lettre de motivation ainsi que votre curriculum vitae.

24 mai 2024

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

16 mai 2024

INFORMATIONS

 

Entrevue du directeur général de la FÉÉPEQ sur la sédentarité chez les jeunes

Sherbrooke, le 7 mai 2024 – Notre directeur général, Christian Leclair, était en entrevue sur les ondes de Qub radio à l'émission de Richard Martineau ce matin afin de discuter du niveau de sédentarité des jeunes québécois.e.s. Bonne écoute!

07 mai 2024

Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air
 

Objet : Lancement du MEPSPA 2024

Sherbrooke, 30 avril 2024 – C’est avec un immense plaisir que nous célébrons aujourd’hui l’ouverture du mois de l’éducation physique, de la santé et du plein air. Ce mois est l’occasion idéale de reconnaître l’importance capitale des saines habitudes de vie dans nos vies et de mettre en lumière le travail exceptionnel des enseignantes et des enseignants d’éducation physique et à la santé qui y contribuent chaque jour. 

L’éducation physique et à la santé n’est pas simplement une discipline académique mais bien un pilier fondamental de notre santé et notre bien-être global. Elle nous permet de cultiver chez les élèves une vie saine, équilibrée et épanouissante, tant sur le plan physique que mental. 

En ce mois bien spécial, nous souhaitons rendre hommage aux enseignantes et enseignants d’éducation physique et à la santé qui oeuvrent sans relâche pour promouvoir ces valeurs au sein de notre société. Leur dévouement et leur passion sont une source d’inspiration pour nous tous, et nous leur sommes profondément reconnaissants pour leur engagement envers la santé et le bien-être de la communauté scolaire. 

En ce mois dédié à la promotion de l’éducation physique, de la santé et du plein air, nous vous invitons à suivre les différentes initiatives et campagnes menées par la FÉÉPEQ tout au long de ce mois. Ensemble, faisons de ce mois un moment de rassemblement, de partage et d’inspiration pour tous. 

Avec toute notre reconnaissance, 

Pour la version PDF, cliquez ici!

30 avril 2024

INFORMATIONS

 

Offre d'emploi - Direction générale

La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) est à la recherche de la perle rare qui pourra assumer les objectifs du poste de direction générale.

Vous êtes polyvalent, visionnaire et vous êtes reconnu pour être en mode solution? Vous n'avez pas peur de sortir de votre zone de confort ? Vous êtes prêt à mettre la main à la pâte? Bienvenue à la FÉÉPEQ! Être à la direction générale de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec est un immense privilège : celui de parler au nom de toutes les personnes enseignantes d'éducation physique (et à la santé) du Québec et de les représenter à tous les jours. Occuper ce poste phare pour la valorisation et la promotion d'une éducation physique et à la santé de qualité au Québec est un honneur et un privilège unique. Bien que nous soyons ouverts à une variété de profils, il est important de connaître en profondeur les enjeux de l'enseignement de l'éducation physique et à la santé au Québec pour être retenu comme personne candidate. Seulement les personnes candidates retenues seront contactées.

Alors, qui est partant.e. pour venir travailler avec nous? L'affichage prendra fin le mercredi 8 mai 2024. Les personnes candidates retenues seront contactées au plus tard le vendredi 10 mai 2024 et les entrevues auront lieu la semaine suivante. Toutes les conditions de travail liées au poste seront discutées en entrevue, mais dites-vous qu'on prend soin de notre monde! Pour des informations supplémentaires, cliquez ici!

Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter Christian Leclair, directeur général de la FÉÉPEQ à direction@feepeq.com. C'est également à cette adresse que vous devez faire parvenir votre lettre de motivation ainsi que votre curriculum vitae.

15 avril 2024

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : La CASAPQ déçue du budget 2024-2025 du Québec mais reste déterminée pour créer un Québec actif et en santé

Montréal, 12 mars 2024 – Prenant acte du Budget 2024-2025 présenté par le Gouvernement du Québec, la Coalition pour l'avenir du sport et de l'activité physique au Québec (CASAPQ) exprime sa profonde déception quant à l'absence d'investissements significatifs dans le secteur du sport et de l'activité physique. Malgré une proposition détaillée et chiffrée s’élevant à 243 M$ pour 2024-2025 pour catalyser une transformation positive au bénéfice de la santé de la population et le bien-être économique du Québec, les appels de la Coalition sont restés sans réponse.

Pour la version PDF, cliquez ici!

14 mars 2024

Coalition pour l'avenir du sport et de l'activité physique au Québec

 

Objet : La CASAPQ déçue du budget 2024-2025 du Québec mais reste déterminée pour créer un Québec actif et en santé

Montréal, 12 mars 2024 – Prenant acte du Budget 2024-2025 présenté par le Gouvernement du Québec, la Coalition pour l'avenir du sport et de l'activité physique au Québec (CASAPQ) exprime sa profonde déception quant à l'absence d'investissements significatifs dans le secteur du sport et de l'activité physique. Malgré une proposition détaillée et chiffrée s’élevant à 243 M$ pour 2024-2025 pour catalyser une transformation positive au bénéfice de la santé de la population et le bien-être économique du Québec, les appels de la Coalition sont restés sans réponse.

La CASAPQ déplore qu’il n’y ait aucun investissement dédié au capital humain dans le budget 2024- 2025 pour les organisations du milieu du sport et de l’activité physique. Historiquement soutenu par des bénévoles, le milieu est maintenant confronté à des difficultés de recrutement et de rétention de ces acteurs essentiels. À cela s’ajoute une augmentation des exigences administratives dues à de nouvelles initiatives gouvernementales sans soutien supplémentaire pour le fonctionnement. Ces programmes, souvent dépourvus de fonds pour les ressources humaines, mettent une pression accrue sur les structures existantes. Sans investissement supplémentaire dans le personnel, la fragilisation déjà fort présente ne peut qu’augmenter. Le recrutement et la rétention de bénévoles et d'employés deviennent cruciaux dans un contexte économique compétitif. Sans l'ajout de ressources humaines, la communauté fait face à un risque accru de départs et d'épuisement professionnel parmi son personnel.

La CASAPQ, représentant le plus vaste regroupement du Québec dans le domaine, avec des millions de pratiquants regroupés au sein de milliers d'associations et de groupes locaux, régionaux, et provinciaux, avait clairement énoncé, lors des consultations prébudgétaires, l'urgence d'agir face notamment à une crise de sédentarité alarmante.

Les propositions visaient non seulement à promouvoir un Québec actif et en santé, mais également à souligner le rôle crucial du sport et de l'activité physique dans la prévention des maladies et le soutien à une économie dynamique. La Coalition rappelle que chaque dollar public investi peut générer jusqu'à 9,80 $ en retombées économiques, marquant une opportunité sans précédent pour le gouvernement de maximiser son impact sur la santé publique et l'économie du Québec.

Par ailleurs, la CASAPQ accueille avec intérêt l’annonce d’investissements pour renforcer la protection de l’intégrité des personnes dans le loisir et le sport. Cependant, le milieu attend avec impatience les détails pour l’actualisation de ces investissements en espérant que cela ne viendra pas ajouter un fardeau de gestion additionnel sans compensation sur leurs prestations de services auprès de la population.

Bien qu’elle n’ait pas formulé de demandes particulières à cet égard, la CASAPQ salue l’ajout d’un million de dollars par année sur trois ans pour des projets d’infrastructures dans le cadre des Finales des Jeux du Québec. Dans la même veine, la Coalition souligne l’engagement pour soutenir l’organisation des Jeux du Canada qui auront lieu à Québec en 2027.

 

Sans préciser les montants et les moyens, le gouvernement du Québec prévoit de mettre en place des initiatives pour rendre le hockey plus accessible. La CASAPQ est d’accord avec le principe d’accessibilité, mais demande que cela s’étende à l’ensemble des activités de sport et d’activité physique. Cela permettrait de favoriser une participation plus large et assidue à une plus grande portion de la population, tous âges confondus, et ainsi avoir un impact significatif sur la prévention en santé.

Malgré l’absence d’écho à sa proposition, la détermination de la CASAPQ à poursuivre ses efforts et à intensifier ses pressions sur le gouvernement ne fléchira pas. La Coalition a estimé que le milieu du sport et de l’activité physique a besoin d’un investissement global de 783 M$ d’ici la fin de l’année financière 2026-2027. Les organisations auraient ainsi les moyens de contribuer de façon significative à la mise en place d’un Québec actif et en santé. L’accès au sport et à l’activité physique deviendrait équitable pour tous les Québécois, indépendamment de leur lieu de résidence, de leur origine ou de leur situation économique.

L'absence de financement pluriannuel et prévisible, essentiel pour soutenir une croissance durable du secteur, met en péril la qualité, la sécurité, et l'accessibilité de l'encadrement sportif et des activités physiques pour tous les Québécois, peu importe leur lieu de résidence ou leur situation économique. La Coalition souligne l'urgence de mettre en place des politiques inclusives garantissant à chaque citoyen la possibilité de participer à des sports et à s’adonner à de l’activité physique régulièrement, notamment pour leur santé mentale et physique.

La CASAPQ invite le gouvernement du Québec à saisir cette occasion unique de faire du Québec un leader en matière de prévention par le biais du sport et de l'activité physique. La Coalition reste ouverte au dialogue et est prête à collaborer avec tous les acteurs gouvernementaux pour identifier des solutions innovantes qui répondront aux défis actuels. La santé et le bien-être de nos concitoyens ainsi que le futur dynamique et inclusif du sport et de l'activité physique au Québec sont en jeu.

 

À propos de la Coalition pour l’avenir du sport et de l’activité physique au Québec

La Coalition pour l’avenir du sport et de l’activité physique au Québec (CASAPQ) est le plus important regroupement au Québec représentant des millions de pratiquants de sport et d’activité physique regroupés au sein de milliers d’associations et de groupes locaux, régionaux et provinciaux, de fédérations sportives, de municipalités et d’unités régionales. La CASAPQ vise à assurer la pérennité et l’amélioration des organisations qui œuvrent à tous les niveaux et qui sont en première ligne dans la livraison de services et de programmes favorisant le développement et la promotion de la pratique sportive et de l’activité physique, et par conséquent la santé de la population québécoise.

La CASAPQ regroupe SPORTSQUÉBEC, l’Association québécoise du loisir municipal (AQLM), l’Institut national du sport du Québec (INS Québec), le Regroupement du loisir et du sport du Québec (RLSQ), le Réseau des unités régionales de loisir et sport du Québec (URLS), la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ), la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ), le Pôle sports HEC Montréal ainsi que le Grand Défi Pierre Lavoie.

- 30 -

 

Pour information :  Jean Gosselin

CASAPQ

514 757-9092

jgosselin@insquebec.org

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

13 mars 2024

INFORMATIONS

 

Entrevues du directeur général de la FÉÉPEQ à QUB à l'émission de Benoit Dutrizac

Sherbrooke, le 24 octobre 2023 – Christian Leclair, notre directeur général, était en entrevue ce matin à QUB radio à l'émission de Benoit Dutrizac afin de discuter de l'article paru dans le journal La Presse de ce dimanche, 10 mars, intitulé Le malaise des filles. L,entrevue se nomme "Le sport chez les filles est hypersexualisé".

  

 

 

 

11 mars 2024

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

14 février 2024

Les décideurs actifs

 

Pour consulter le projet des décideurs actifs

 

Les décideurs actifs

À l’occasion de la semaine de la persévérance scolaire, nous sommes ravis de procéder au lancement de notre projet de sensibilisation auprès des décideurs scolaires.

Au cours des prochaines semaines, découvrons ensemble comment certains décideurs scolaires réussissent à valoriser une pratique régulière d'activités physiques à l’école et à en faire une priorité.

12 février 2024

Affiches éducatives

 

Pour consulter les affiches

 

Collection d'affiches éducatives de la FÉÉPEQ

Explorez notre collection de 13 affiches éducatives 11x17 à imprimer !

Pour l'adoption de saines habitudes de vie! 

Vous pouvez consulter et télécharger les affiches via le lien suivant: www.feepeq.com/affiches-educatives

#VivreenEquilibre #AffichesEducatives #SainesHabitudes

29 janvier 2024

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Mot de la direction

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Revue professionnelle Propulsion

  • Sondage REPS-FÉÉPEQ

  • Audrey-Anne de Guise reçoit le prix Grand Sage Guy Rocher en éducation

  • Nouvelles infographies disponibles

  • Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Saviez-vous que ...

  • Mois de l'image corporelle - Sondage

07 décembre 2023

Congrès 2023
 

Remerciements pour le 23e Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

Maintenant que la poussière est retombée suite à la 23e édition du Congrès - Pour une éducation physique de qualité!, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à remercier tous ceux qui ont collaboré de près ou de loin au succès de cet événement.

Tout d'abord, merci aux nombreux formateurs (formatrices) et congressistes qui se sont déplacés afin de venir s'assurer que les élèves du Québec aient accès à la meilleure éducation physique et à la santé qu'il soit.

Merci à nos bénévoles qui se sont assurés que l'événement se déroule le plus rondement possible. Que ce soit l'équipe d'élèves et d'enseignant.e.s de l'École Secondaire de Neufchâtel ou nos membres du conseil d'administration de la FÉÉPEQ qui ont su venir chapeauter notre "armée de chandail vert", votre apport a été primordial au bon fonctionnement de l'évènement.

Un merci particulier à Annie Moreau alias "La Prof d'Éduc" qui a su nous épauler et nous a fait sentir comme chez nous tout le long de notre évènement. Annie a su répondre à nos nombreuses questions et demandes avant et pendant l'évènement.

Un énorme merci à nos nombreux exposants qui soutiennent financièrement l'éducation physique et à la santé et qui s'assurent développer des outils pour nos enseignant.e.s sur le terrain. Un merci particulier à Catsports, notre tout premier présentateur officiel de nos congrès.

Finalement, merci à notre photographe, Richard Beaulieu, qui s'est assuré d'immortalisé notre évènement. Vous pourrez tous voir le résultat sous peu.

En espérant vous compter parmi nous pour la 24 édition du Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

 

21 novembre 2023

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Mot de la direction

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

  • Nouvelles affiches FÉÉPEQ

  • Saviez-vous que ...

  • Mois de l'image corporelle

  • Les édtions JFD vous offre 15% de rabais sur l'ouvrage "Enseigner l'éducation physique en contexte scolaire"

03 novembre 2023

INFORMATIONS

 

Entrevues du directeur général de la FÉÉPEQ en réaction aux commentaires du Dr. Arruda sur les notes en EPS

Sherbrooke, le 24 octobre 2023 – Notre directeur général, Christian Leclair, était en entrevue sur les ondes du 101,1 FM - Radio-Canada Estrie dans le cadre de l'émission Vivement le retour de l'animatrice Laurie Dufresne afin de répondre aux commentaires du Dr. Horacio Arruda sur l'évaluation en éducation physique et à la santé.

Il a aussi été cité dans un article du journaliste Olivier Bossé du Journal Le Soleil du 25 octobre 2023.

Ajout 25 octobre 2023 - Une autre entrevue radiophonique s'est ajouté aujourd'hui alors que notre directeur général était sur les ondes du 107,7 FM Estrie dans l'émission "Midi actualité" de l'animateur Martin Pelletier.

  

24 octobre 2023

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : La FÉÉPEQ estime qu’il devient primordial de mettre sur pied un grand chantier sur l’évaluation dans le système scolaire québécois!

Sherbrooke, le 23 octobre 2023 – À la suite de la récente sortie médiatique du Dr Arruda qui questionne la pertinence des notes en éducation physique et à la santé, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) estime qu’il devient primordial de mettre sur pied un grand chantier sur l’évaluation dans le système scolaire québécois.

La FÉÉPEQ, qui représente environ 5000 professionnel.le.s de l’enseignement de l’éducation physique, craint que de retirer les notes au bulletin en éducation physique ait comme effet de nuire à la crédibilité de cette discipline académique, alors qu’elle se bat depuis des années afin d’éduquer le public sur son rôle essentiel et le contenu de ses cours.

« Devrions-nous retirer l’évaluation en mathématique ou en français afin d’éviter de faire du bulletin scolaire une barrière à l’apprentissage de l’algèbre ou de la lecture ? », se questionne Christian Leclair, directeur général à la FÉÉPEQ.

Toutes les matières ont la même importance et contribuent au développement des élèves dans leur globalité. Chaque matière apporte son unicité : en ce sens, l’éducation physique et à la santé amène les élèves à développer et maintenir un mode de vie sain et actif tout au long de leur vie.

Pour la version PDF, cliquez ici!

23 octobre 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Objet : La FÉÉPEQ estime qu’il devient primordial de mettre sur pied un grand chantier sur l’évaluation dans le système scolaire québécois!

Sherbrooke, le 23 octobre 2023 – À la suite de la récente sortie médiatique du Dr Arruda qui questionne la pertinence des notes en éducation physique et à la santé, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) estime qu’il devient primordial de mettre sur pied un grand chantier sur l’évaluation dans le système scolaire québécois.

La FÉÉPEQ, qui représente environ 5000 professionnel.le.s de l’enseignement de l’éducation physique, craint que de retirer les notes au bulletin en éducation physique ait comme effet de nuire à la crédibilité de cette discipline académique, alors qu’elle se bat depuis des années afin d’éduquer le public sur son rôle essentiel et le contenu de ses cours.

« Devrions-nous retirer l’évaluation en mathématique ou en français afin d’éviter de faire du bulletin scolaire une barrière à l’apprentissage de l’algèbre ou de la lecture ? », se questionne Christian Leclair, directeur général à la FÉÉPEQ.

Toutes les matières ont la même importance et contribuent au développement des élèves dans leur globalité. Chaque matière apporte son unicité : en ce sens, l’éducation physique et à la santé amène les élèves à développer et maintenir un mode de vie sain et actif tout au long de leur vie.

Le méchant dans la place : l’évaluation ou le système de notation

Il y a actuellement de la place pour un débat sur les moyens d’améliorer nos façons d’évaluer, mais il est primordial actuellement de revoir notre système de notation estime Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ. « Est-ce que la note chiffrée est encore aujourd’hui la meilleure façon de communiqué avec les parents ? » De plus, nos enjeux liés à l’évaluation sont les mêmes que pour toutes les autres disciplines, plaide-t-il. On est donc certainement en faveur d’un chantier sur l’évaluation dans le système scolaire, mais pas juste en éducation physique précise le directeur général de la Fédération.

Les forces vives de l’EPS au courant des enjeux

Le Réseau en éducation physique et à la santé (REPS) est bien au fait des enjeux liés à l’évaluation des apprentissages en éducation physique et à la santé. Tous s’accordent pour dire que, même si certaines améliorations doivent être apportées, l’évaluation doit impérativement rester tant pour la crédibilité de la discipline que pour le développement global des élèves. D’ailleurs, un chantier complet est dédié à développer et diffuser de nouvelles ressources pédagogiques en lien avec les besoins documentés des personnes enseignantes au regard de l’évaluation des apprentissages.

Actualisation des programmes de formation de l’école québécoise

Traditionnellement, l’enseignement de l’éducation physique s’est centré sur les actions et sur le développement de l’efficience motrice chez les jeunes. Avec l’arrivée du nouveau programme, on vise maintenant, outre le développement de l’efficience motrice, le développement d’habiletés psychosociales, l’acquisition de connaissances, d’attitudes et de comportements nécessaires à une gestion judicieuse de sa santé et de son bien-être par une pratique autonome et régulière d’activité physique.

Selon la Fédération, on a un très bon programme éducatif qui est en place depuis maintenant plus de 20 ans. Les choses ont beaucoup évolué dans la société depuis son implantation. Il serait donc sain de réfléchir sur les éléments qui auraient besoin d’un peu d’attention et d’amélioration dans le contexte d’une réactualisation de programme… et l’évaluation en fait partie.

- 30 -

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

À l’œuvre depuis 40 ans, la mission de la FÉÉPEQ est d’intervenir pour assurer le développement et la promotion d’un enseignement de l’« éducation physique et à la santé » de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. La FÉÉPEQ représente plus de 4 500 enseignants d’éducation physique et à la santé répartis dans toutes les régions du Québec du préscolaire jusqu’à l’université.

 

Pour information ou entrevue :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

www.feepeq.com

        

Informations

 

Mois de l'image corporelle

C’est le mois de l’image corporelle à la FÉÉPEQ!

C'est avec beaucoup d'enthousiasme qu’ÉquiLibre, organisme à but non lucratif et expert en matière d’image corporelle au Québec, collabore avec nous pour vous partager des outils afin de favoriser un contexte d’enseignement contribuant au développement d’une image corporelle positive chez les jeunes dans le cadre du cours d’éducation physique et à la santé.

Vous souhaitez contribuer à promouvoir une image corporelle positive chez les jeunes dans le cadre de vos cours?

Tout au long du mois d’octobre, des pistes d’action, outils, ateliers, quiz et défis vous seront proposés. Restez à l’affût!

Cette initiative fait partie d’un projet rendu possible grâce à la collaboration et à l’appui financier du ministère de l’Éducation (Éducation Québec).

06 octobre 2023

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Mot de la direction

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

  • Présentations et concours d'affiches scientifiques

  • Revue professionnelle Propulsion

  • La sécurité bien dosée : une question d'équilibre

  • Saviez-vous que ...

  • Mois de l'image corporelle

21 septembre 2023

Congrès

 

Lancement des inscriptions de la 23e édition du Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture des inscriptions pour la 23e édition de notre Congrès ayant pour thème "Une profession en évolution!" et qui se tiendra les 17 et 18 novembre prochains à l'école secondaire de Neufchâtel.

Cette édition sera une présentation de Catsports. Catsports est un distributeur de matériel sportif et récréatif pour les écoles, services de garde, centre de service scolaire/commission scolaire, camps de vacances, villes et municipalités, garderies, centres de la petite enfance et magasins de sports.

Pour consulter la programmation complète de notre évènement:

Pour vous inscrire, cliquez sur le lien suivant: 

La période d'inscription hâtive se terminera le 9 octobre prochain. Par la suite, les tarifs seront ajustés à la hausse.

À noter que nous avons un nombre de place limité à 400 participants.

Voici aussi quelques liens pour ne rien manquer:

     

21 septembre 2023

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Mot de la direction

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • 5 bonnes raisons de devenir membre à la FÉÉPEQ

  • Revue professionnelle Propulsion

  • Présentations et concours d'affiches scientifiques

  • Saviez-vous que ...

  • Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

  • Formation continue provinciale de la FÉÉPEQ

31 août 2023

        

Informations

 

Bonne rentrée 2023!

Malgré les défis qui nous attendent, c’est avec enthousiasme, que toute l’équipe de la FÉÉPEQ et les enseignant.e.s d’éducation physique du Québec, entamerons la prochaine année scolaire.

Ensemble, il est impératif de se rappeler que nous faisons partie des professions les plus glorieuses.

Vous enseignerez aux élèves et aux étudiant.e.s des valeurs qui dureront toute leur vie. Nous vous souhaitons une excellente rentrée scolaire 2023 !

28 août 2023

        

Informations

 

Congrès 2023: Appel d'offres d'ateliers

Nous sommes heureux de vous annoncer l'ouverture de l'appel d'offres d'ateliers pour le prochain Congrès - Pour une éducation physique de qualité qui aura lieu à Québec les 17 et 18 novembre 2023 à l'école secondaire de Neufchâtel à Québec.

 

Cliquez sur le lien suivant pour nous envoyer votre offre d'atelier: https://forms.gle/4V8WdxS9Vt5aoSfW6
 

Avantages d'offrir un atelier :
1. Le projet de loi 40 a modifié la Loi sur l'instruction publique : ainsi, tous les enseignants ont l'obligation de suivre ou d'offrir 30 heures de formation continue par 2 ans. Si vous offrez un atelier, nous vous produirons une attestation à cet effet.
2. Nous aurons un tarif très avantageux pour les formateurs qui veulent participer à l'ensemble des activités du congrès.
3. Faire connaître votre organisation et ce que vous pouvez offrir aux EEPS de partout au Québec.


Dans le cadre de cet événement de formation continue, nous sommes à la recherche de personnes désirant soumettre un atelier. Certains ateliers pourront être offerts plus d'une fois. De plus, nous cherchons des ateliers tant pratiques que théoriques.

Nous recherchons notamment des ateliers traitant de :
   - L’innovation en EPS;
   - Les technologies qui soutiennent l’apprentissage;
   - Les apprentissages essentiels en EPS;
   - L'engagement des filles dans les cours d'éducation physique et à la santé;
   - Les moyens d'action novateurs;
   - Des réflexion et des échanges sur les enjeux de la profession;
   - Le plein air;
   - La différenciation pédagogique;

   - Des compétences professionnelles en enseignement (Référentiel);

   - L'inclusion et de la diversité.

 Les critères de sélection des ateliers proposés sont particulièrement :
   - Les liens importants avec les documents ministériels (PFEQ, politique de réussite éducative, progression des apprentissages, etc.);
   - La promotion et la valorisation d'une éducation physique de qualité;
   - La nouveauté et l'originalité.

DATE LIMITE : 1er septembre 2023

N'hésitez pas à transmettre l'invitation à toutes personnes susceptibles d'être intéressées! Pour plus d'informations ou pour toutes questions, contactez-nous à maxime.rousseau@feepeq.com.

28 juin 2023

        

Lettre de soutient

 

Objet : Consultation entourant le Règlement sur les produits de vapotage

Monsieur Christian Dubé

Ministre de la Santé

1075, chemin Sainte-Foy, 15e étage

Québec, QC

G1S 2M1

Objet : Consultation entourant le Règlement sur les produits de vapotage

Monsieur le ministre,

Au nom de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ), j’aimerais vous transmettre toute notre appréciation à l’égard du projet de règlement visant à encadrer les produits de vapotage. Votre intention vise à protéger les jeunes et, à cet égard, notre organisation désire vous signifier son soutien envers le projet proposé.

Pour voir la lettre complète en format PDF, cliquez ici!

Pour consulter le Mémoire de la Fondation des maladies du coeur et de l'AVC, cliquez ici!

21 juin 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

 

Monsieur Christian Dubé

Ministre de la Santé

1075, chemin Sainte-Foy, 15e étage

Québec, QC

G1S 2M1

Objet : Consultation entourant le Règlement sur les produits de vapotage

Monsieur le ministre,

Au nom de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ), j’aimerais vous transmettre toute notre appréciation à l’égard du projet de règlement visant à encadrer les produits de vapotage. Votre intention vise à protéger les jeunes et, à cet égard, notre organisation désire vous signifier son soutien envers le projet proposé.

Notre organisme appuie le mémoire rédigé par la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC (Coeur + AVC). Ce mémoire, joint à ce courriel, présente un argumentaire complet des mesures que nous aimerions porter à votre attention.

Au cours des dernières années, au Québec, le taux de vapotage a grimpé en flèche chez les jeunes Québécois. L’Institut de la statistique du Québec a révélé qu’en 2019, un tiers des jeunes des secondaires 4 et 5 vapotaient. De plus, des données récentes montrent qu’un jeune de 12 à 24 ans sur cinq consomme des produits de vapotage au Québec. Alors que le tabagisme chez les adolescents a presque été complètement enrayé, la consommation des cigarettes électroniques est en train de rendre cette nouvelle génération dépendante à la nicotine.

Les données montrent aussi que les arômes de toutes sortes présentes dans les cigarettes électroniques incitent les jeunes à s’initier au vapotage. D’ailleurs, selon une étude financée par Coeur + AVC, neuf jeunes sur dix citent les arômes comme une raison importante pour laquelle ils ont commencé à fumer et le même nombre déclare que c’est un facteur important pour continuer à fumer.

Une interdiction complète des arômes contribuera à empêcher les jeunes de devenir dépendants à la nicotine et les protégera des effets négatifs sur leur santé.

Initialement présentées comme un outil de cessation tabagique pour les fumeurs de tabac, les cigarettes électroniques ont rapidement gagné en popularité auprès des jeunes qui n’ont jamais fumé de cigarettes. En fait, plus de 60 % des jeunes vapoteurs âgés de 15 à 19 ans ont déclaré n’avoir jamais essayé une cigarette de tabac de leur vie.

La recherche 

 

montre que les cigarettes électroniques ont les mêmes conséquences négatives sur la santé que le tabagisme, notamment un risque plus élevé d’infections, une immunité affaiblie, des troubles de développement du cerveau, des problèmes de santé bucco-dentaire, des problèmes respiratoires, une

hypertension artérielle et des maladies cardiovasculaires. En outre, une étude publiée par l’Université de Californie du Sud montrait que les cigarettes électroniques avaient le même impact sur la modification de l’ADN de la bouche que les cigarettes traditionnelles. De plus, l’usage de ces produits cause également des dommages aux vaisseaux sanguins et est associé à des problèmes de santé mentale chez les jeunes.

De nombreuses juridictions ont adopté ou mis en oeuvre des restrictions globales sur les arômes qui incluent la menthe/le menthol. Au pays, cinq provinces et territoires ont déjà posé des actions visant à réduire les saveurs. Dans les états américains où des restrictions partielles sur les arômes ont été mises en place, on remarque que les demi-mesures n’ont pas permis de réduire la consommation de ces produits.

Notre organisme réitère donc son appui envers les mesures suivantes :

- Interdiction de tous les arômes dans les produits de vapotage, sauf celle de tabac et nature.

- Limitation du taux maximum de nicotine à 20 mg/ml dans les cigarettes électroniques. Identique à celui du gouvernement fédéral, mais permettra au Québec de mener ses propres inspections et donner ses sanctions aux contrevenants.

- Limitation de la taille maximale des réservoirs de liquide.

- Restrictions sur la forme et l’emballage des produits du vapotage qui sont attrayants pour les jeunes.

 

Veuillez recevoir, Monsieur le Ministre, nos salutations distinguées.

 

Christian Leclair

Directeur général | FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-991-2442

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Équipe cyclistes FÉÉPEQ au GDPL propulsé par ERPI et Catsports

  • Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©)

  • Rassemblement pédagogique au collégial

  • Congrès - Pour une éducation physique de qualité!

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Formation continue provinciale de la FÉÉPEQ

20 juin 2023

        

Informations
Évènements

Liste des tarifs des évènements FÉÉPEQ 2023-2024

La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec est heureuse de vous annoncer les tarifs pour ses évènements de l'année scolaire 2023-2024.

Les évènement de formation continue provinciale de la FÉÉPEQ sont l'occasion idéale de compléter vos 30 heures de formation continue sur 2 ans telles qu'exigées par la Loi sur l'instruction publique.

Voici les dates, lieux et tarifs de nos évènements de l'année scolaire 2023-2024:

*Souper, taxes et hébergement en sus.

*Souper, taxes et hébergement en sus.

*Souper inclus. Taxes et hébergement en sus.

*Les tarifs sont sujets à changements sans préavis.

19 juin 2023

        

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : 100 acteurs du domaine de l’éducation physique réunis au Cégep de Drummondville dans le cadre du Rassemblement pédagogique au collégial

Drummondville, le mercredi 7 juin 2023 – Les 5 et 6 juin derniers, le Cégep de Drummondville était l’hôte de la 7e édition du Rassemblement pédagogique au collégial, chapeauté par la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ). Pour l’occasion, près d’une centaine de passionnés d’éducation physique provenant de partout au Québec se sont réunis afin de partager leur expérience et d’assister à des conférences et ateliers servant à bonifier leurs pratiques pédagogiques.

Pour la version PDF, cliquez ici!

07 juin 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Christian Leclair, directeur général de la FÉÉPEQ livrant le mot de bienvenue marquant le début du rassemblement.

Objet : 100 acteurs du domaine de l’éducation physique réunis au Cégep de Drummondville dans le cadre du Rassemblement pédagogique au collégial

Drummondville, le mercredi 7 juin 2023 – Les 5 et 6 juin derniers, le Cégep de Drummondville était l’hôte de la 7e édition du Rassemblement pédagogique au collégial, chapeauté par la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ). Pour l’occasion, près d’une centaine de passionnés d’éducation physique provenant de partout au Québec se sont réunis afin de partager leur expérience et d’assister à des conférences et ateliers servant à bonifier leurs pratiques pédagogiques.

 

Une programmation riche visant le développement professionnel

Plusieurs conférenciers de renoms sont venus aborder des sujets d’actualité favorisant ainsi les échanges entre les participants. Tout d’abord, Jean-François Bertholet, chargé de cours à HEC Montréal et consultant en développement organisationnel a amené les participants à se questionner sur le rôle qu’ils ont à jouer en tant qu’enseignants avec sa conférence : Le futur du travail et de la société dans tous ses états : quel rôle peut-on jouer ?

Participants qui prennent part à l’atelier Initiation à l’haltérophilie et à la pliométrie.

 

Jean-François Mouton, fort de ses 35 ans d’expérience dans l’enseignement de l’éducation physique, est venu discuter de motivation. Cette conférence a permis aux participants de prendre un temps d’arrêt afin de faire une réflexion sur leurs pratiques actuelles tout en leur permettant d’analyser la possibilité de se donner d’autres outils pour maximiser l’encadrement humain des étudiants dans une perspective de pratique autonome de l’activité physique et de saines habitudes de vie tout au long de la vie.

 

Le sujet de la sédentarité a également été abordé sous forme de table ronde, lançant ainsi une réflexion collective sur une réalité très présente chez les jeunes. Plusieurs sommités dans le domaine de l’éducation physique ont pris part à la discussion, soit Richard Chevalier, enseignant retraité du Collège Bois-de-Boulogne et auteur de plusieurs articles et ouvrages sur l’activité physique, Marie-Maude Dubuc, professeure au Département des sciences de l’activité physique de l’UQAM et Audrey Caplette-Charrette, enseignante et chercheuse en éducation physique au collégial.

 

Plusieurs autres ateliers offerts par des enseignants du Cégep de Drummondville et d’autres collèges sont venus compléter la programmation. Cet événement fut assurément une belle occasion pour les enseignants d’échanger, de réseauter, mais également de se nourrir d’idées innovantes.

 

« Il s’agit du tout premier rassemblement entièrement dédié à la pédagogie et nous sommes extrêmement fiers de la participation et de l’engagement des enseignants du milieu collégial », affirme M. Christian Leclair, directeur général de la FÉÉPEQ.

Jérôme Leriche, Guillaume LeBlanc et Christian Leclair, animateurs de la table de concertation sur les enjeux collégiaux de l’enseignant de l’éducation physique et à la santé au collégial.

 

Partenaire de l’événement

La FÉÉPEQ tient à remercier chaleureusement le Département d’éducation physique du Cégep de Drummondville pour tous les efforts investis dans l’organisation de cet événement.

 

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

À l’œuvre depuis 40 ans, la mission de la FÉÉPEQ est d’intervenir pour assurer le développement et la promotion d’un enseignement de l’éducation physique et à la santé de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. La FÉÉPEQ représente près de 5 000 enseignants d’éducation physique et à la santé répartis dans toutes les régions du Québec du préscolaire jusqu’à l’université.

 

À propos du Cégep de Drummondville

Véritable carrefour de réussites, le Cégep de Drummondville accueille chaque année plus de 2400 étudiantes et étudiants répartis dans 21 programmes préuniversitaires et techniques. Il offre également de la formation continue, de la reconnaissance des acquis et des compétences, des ateliers de perfectionnement ouverts à la population de même que des formations en entreprise. Précurseur, bienveillant, créatif et inclusif, le collège se positionne comme un acteur important du développement régional. Le Cégep de Drummondville se veut à l’image de sa communauté : dynamique et résolument tourné vers l’avenir.

– 30 –

Source :   

Christian Leclair
Directeur général, FÉÉPEQ
C. 819-991-2442
 
direction@feepeq.com
www.feepeq.com

 

Service des communications,
Cégep de Drummondville, 
T.  819.478.4671, poste 4551
C.  819.314.1666
communications@cegepdrummond.ca
www.cegepdrummond.ca

 

Bulletin MEPSPA

 

#LeDéfiDesAlliés - Montage vidéo commémoratif

 

Le Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©) tire à sa fin et afin de souligner la belle participation des élèves du Québec à #LeDéfiDesAlliés, en collaboration avec le Montréal Alliance, nous vous présentons un montage vidéo de certaines des performances que nous avons reçues.

Encore une fois, nous souhaitons remercier toutes les enseignantes et tous les enseignants qui ont participé à nos concours!

Bon visionnement!

Devenez des Alliés de l'activité physique!

29 mai 2023

 

Bulletin MEPSPA

 

#LeDéfiDesAlliés - Semaine 4

Dans le cadre de la quatrième et denière semaine du Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©), la FÉÉPEQ, en collaboration avec l'Alliance de Montréal, vous présente #LeDéfiDesAlliés.

Cette semaine, nous vous présentons le défi de la quatrième semaine: Le match profs-élèves

Nous vous invitons à présenter ce vidéo à vos élèves et faire le défi en échauffement. Prenez une petite vidéo de vos élèves en train de réaliser le défi (une petite séquence sera suffisante et préférablement de dos) et envoyez-la nous au maxime.rousseau@feepeq.com. Il n'est pas nécessaire de faire tous les niveaux; ajuster le tout à votre clientèle.

Finalement, si vous voulez participer aux concours et espérer gagner un de nos fabuleux prix, assurez-vous de remplir le formulaire de participation via le lien suivant: https://forms.gle/QRA1tYF4CrZk9cQMA

Devenez des Alliés de l'activité physique!

22 mai 2023

 

Bulletin MEPSPA

 

#LeDéfiDesAlliés - Semaine 3

 

Dans le cadre de la troisième semaine du Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©), la FÉÉPEQ, en collaboration avec l'Alliance de Montréal, vous présente #LeDéfiDesAlliés.

Cette semaine, nous vous présentons le défi de la troisième semaine: La parcours spécial FÉÉPEQ.

Nous vous invitons à présenter ce vidéo à vos élèves et faire le défi en échauffement. Prenez une petite vidéo de vos élèves en train de réaliser le défi (une petite séquence sera suffisante et préférablement de dos) et envoyez-la nous au maxime.rousseau@feepeq.com. Il n'est pas nécessaire de faire tous les niveaux; ajuster le tout à votre clientèle.

Finalement, si vous voulez participer aux concours et espérer gagner un de nos fabuleux prix, assurez-vous de remplir le formulaire de participation via le lien suivant: https://forms.gle/QRA1tYF4CrZk9cQMA

Devenez des Alliés de l'activité physique!

15 mai 2023

 

Bulletin MEPSPA

 

#LeDéfiDesAlliés - Semaine 2

Dans le cadre de la deuxième semaine du Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©), la FÉÉPEQ, en collaboration avec l'Alliance de Montréal, vous présente #LeDéfiDesAlliés.

Cette semaine, nous vous présentons le défi de la deuxième semaine: Le dribble.

Nous vous invitons à présenter ce vidéo à vos élèves et faire le défi en échauffement. Prenez une petite vidéo de vos élèves en train de réaliser le défi (une petite séquence sera suffisante et préférablement de dos) et envoyez-la nous au maxime.rousseau@feepeq.com. Il n'est pas nécessaire de faire tous les niveaux; ajuster le tout à votre clientèle.

Finalement, si vous voulez participer aux concours et espérer gagner un de nos fabuleux prix, assurez-vous de remplir le formulaire de participation via le lien suivant: https://forms.gle/QRA1tYF4CrZk9cQMA

Devenez des Alliés de l'activité physique!

08 mai 2023

    

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : Un institut national d’excellence en éducation : Pourquoi pas ?

Sherbrooke, le 5 mai 2023 – À la suite de l’annonce de la création de l’institut national d’excellence en éducation (INEE) par le ministre Bernard Drainville, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) souligne l’importance d’identifier les meilleures approches et stratégies susceptibles d’améliorer les méthodes d’enseignement. À cet effet, l’INEE désire faire la synthèse des connaissances scientifiques sur la réussite des élèves, identifier les meilleures pratiques, élaborer des recommandations et favoriser l’application à l’aide de formation pratique.

Pour la version PDF, cliquez ici!

05 mai 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : Un institut national d’excellence en éducation : Pourquoi pas ?

Sherbrooke, le 5 mai 2023 – À la suite de l’annonce de la création de l’institut national d’excellence en éducation (INEE) par le ministre Bernard Drainville, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) souligne l’importance d’identifier les meilleures approches et stratégies susceptibles d’améliorer les méthodes d’enseignement. À cet effet, l’INEE désire faire la synthèse des connaissances scientifiques sur la réussite des élèves, identifier les meilleures pratiques, élaborer des recommandations et favoriser l’application à l’aide de formation pratique.

Inspirer une amélioration volontaire de notre réseau scolaire sans imposer

S’engager dans une démarche de formation continue fait maintenant partie des obligations professionnelles des enseignants du Québec. À travers la formation continue, les enseignantes et les enseignants en exercice peuvent s’engager de façon individuelle et collective dans une démarche leur permettant de mettre à jour et d’enrichir leur pratique professionnelle. À ce niveau, l’INEE peut jouer un rôle déterminant sans nuire à la pratique enseignante, explique le président de la FÉÉPEQ, Carl Chartier. En effet, il se doit d’inspirer et de promouvoir l’excellence éducative et l’utilisation efficace des ressources dans le secteur de l’éducation. Toutefois, il importe de mentionner que le tout doit se faire dans le respect de l’autonomie professionnelle et l’intégrité des différents projets éducatifs des différents milieux scolaires mais aussi selon la variété des expertises professionnelles propres au milieu  scolaire et les besoins de chaque enseignant (par exemple, en éducation physique). Nous avons donc besoin d’être inspiré, mais nous avons aussi besoin d’être respecté.

Expertise des associations professionnelles en enseignement

La FÉÉPEQ souligne également l’importance d’impliquer les différentes associations professionnelles en enseignement si l’on souhaite réellement améliorer les méthodes d’enseignement. À cet effet, les différentes associations professionnelles en enseignement ont pour mission de promouvoir la formation continue, le développement professionnel, l’accompagnement professionnel, l’amélioration des pratiques pédagogiques et la promotion d’un enseignement de qualité. Chaque année, une variété de moyens sont mis en place par les différentes associations professionnelles afin de soutenir les enseignants dans leur développement professionnel. Tous ces moyens sont nécessaires afin de répondre aux différents défis tels que l’avancement des connaissances, l’émergence de nouvelles attentes de la part des parents et les changements qui ont cours dans le système d’éducation.

Plus que jamais, la FÉÉPEQ, en tant qu’association professionnelle disciplinaire en éducation physique, se veut une alliée incontournable dans l’amélioration du système d’éducation et la réussite éducative de nos élèves en autant que son expertise puisse être reconnue à sa juste valeur, au dire du directeur général de la FÉÉPEQ, Christian Leclair. La FÉÉPEQ lève maintenant la main et souhaite collaborer avec l’INEE pour l’identification des meilleures pratiques en éducation physique, l’élaboration de différentes recommandations et l’application de formations continues accréditées en EPS, notamment.

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

À l’oeuvre depuis 40 ans, la mission de la FÉÉPEQ est d’intervenir pour assurer le développement et la promotion d’un enseignement de l’« éducation physique et à la santé » de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. La FÉÉPEQ représente plus de 4 500 enseignants d’éducation physique et à la santé répartis dans toutes les régions du Québec du préscolaire jusqu’à l’université.

- 30 -

Pour information ou entrevue :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

 

    

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : 11e édition du colloque Apprendre à ciel ouvert

Québec, le mardi 2 mai 2023 – Les 28 et 29 avril dernier, ce sont près de 500 passionné.e.s d’éducation en plein air de partout au Québec qui se sont réunis au Collège Mont-Sacré-Coeur de Granby pour le colloque Apprendre à ciel ouvert.

L’évènement, qui en était à sa plus grosse édition, affichait complet depuis le mois de mars. La programmation de cette année s’articulait autour de cinq volets différents : volet petite enfance à l’extérieur, volet classe dehors, volet EPS en plein air, volet sciences dehors et volet recherche. Des ateliers transversaux ont toutefois permis de favoriser l’interdisciplinarité et les échanges multiniveaux, de même que le coquetel dînatoire du vendredi soir au Zoo de Granby.

Pour la version PDF, cliquez ici!

 

03 mai 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : 11e édition du colloque Apprendre à ciel ouvert

Québec, le mardi 2 mai 2023 – Les 28 et 29 avril dernier, ce sont près de 500 passionné.e.s d’éducation en plein air de partout au Québec qui se sont réunis au Collège Mont-Sacré-Coeur de Granby pour le colloque Apprendre à ciel ouvert.

L’évènement, qui en était à sa plus grosse édition, affichait complet depuis le mois de mars. La programmation de cette année s’articulait autour de cinq volets différents : volet petite enfance à l’extérieur, volet classe dehors, volet EPS en plein air, volet sciences dehors et volet recherche. Des ateliers transversaux ont toutefois permis de favoriser l’interdisciplinarité et les échanges multiniveaux, de même que le coquetel dînatoire du vendredi soir au Zoo de Granby.

Réconciliation avec la nature et les peuples autochtones

Le colloque a eu la chance d’accueillir le grand chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, Ghislain Picard, pour son mot d’ouverture. S’en est suivie la conférence d’ouverture sur le thème « Quand la nature favorise la rencontre authentique entre les nations » durant laquelle Joanie St-Pierre et Denis Vollant ont échangés sur les liens profonds qui unissent les premières nations et le territoire. Parmi les constats qui se sont dégagés : l’importance du contact nature et de la conservation du territoire ainsi que le rôle de l’éducation en plein air comme moyen pour soutenir le processus de vérité et de réconciliation.

Enseigner en nature tout en la préservant ?

Le panel de discussion « Impacts sur le milieu : trouver l’équilibre entre conservation et accessibilité » aura permis de lancer une réflexion collective importante aux vues de la popularité grandissante du mouvement de l’éducation en plein air. Parmi les pistes de solutions envisagées : privilégier le plein air de proximité et créer des aménagements urbains favorables au contact nature et aux déplacements actifs.

Un colloque pour se former, s’outiller et se réseauter

Les participant.e.s auront eu le plaisir d’échanger avec des intervenants utilisant une large variété d’activités de plein air : vélo de montagne, yoga, randonnée, disque golf, cuisine en plein air, géocaching, utilisation d’outils, etc. La programmation permettait aussi d’aborder d’autres thèmes tels que : le jeu libre et les pièces libres, les insectes, la littératie et la numératie, la documentation pédagogique, la littérature jeunesse, les outils scientifiques ou encore la météo. Le volet recherche aura permis de discuter et de réfléchir, entre autres, sur les pratiques enseignantes en plein air, les motivations amenant les intervenant.e.s à choisir cette approche ou encore diverses retombées telles que la motivation scolaire.

Organisateurs

Le colloque Apprendre à ciel ouvert 2023 est une initiative de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FEEPEQ) en collaboration avec la Fondation Monique-Fitz-Back.

Partenaires de l’évènement

Les organisateurs tiennent à remercier chaleureusement le présentateur officiel du colloque 2023, Eskair Aménagement, de même que les partenaires suivants : l’Association québécoise des centres de la petite enfance du Québec (AQCPE), la Chaire de recherche sur l’éducation en plein air (CRÉPA), l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ) et le Département des sciences de l’activité physique de l’UQAM. Merci également au ministère de l’Éducation du Québec pour son soutien ainsi qu’à tous nos collaborateurs.

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

La mission de la FÉÉPEQ est d'intervenir pour assurer le développement et la promotion d'un enseignement de l'éducation physique et à la santé de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois.

À propos de la Fondation Monique-Fitz-Back

La Fondation Monique-Fitz-Back agit pour développer la conscience environnementale et sociale des jeunes du Québec. Depuis sa création en 2006, plus de 200 000 jeunes de toutes les régions administratives du Québec ont été sensibilisé.e.s au développement durable par les projets de la Fondation, ce qui en fait l’une des plus importantes organisations dans le domaine.

- 30 -

Pour information ou entrevue :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

 

Bulletin MEPSPA

 

#LeDéfiDesAlliés - Semaine 1

Dans le cadre de la première semaine du Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©), la FÉÉPEQ, en collaboration avec l'Alliance de Montréal, vous présente #LeDéfiDesAlliés.

Cette semaine, nous vous présentons notre ambassadeur Alain Louis, meneur #13 de l'Alliance de Montréal, ainsi que le premier défi: La corde à sauter.

Nous vous invitons à présenter ce vidéo à vos élèves et faire le défi en échauffement. Prenez une petite vidéo de vos élèves en train de réaliser le défi (une petite séquence sera suffisante et préférablement de dos) et envoyez-la nous au maxime.rousseau@feepeq.com

Finalement, si vous voulez participer aux concours et espérer gagner un de nos fabuleux prix, assurez-vous de remplir le formulaire de participation via le lien suivant: https://forms.gle/QRA1tYF4CrZk9cQMA

Devenez des Alliés de l'activité physique!

01 mai 2023

 

Bulletin MEPSPA

 

Lancement du MEPSPA©

Le « Mois de l'Éducation Physique, de la santé et du Plein Air » (MEPSPA©) vise à mobiliser le milieu scolaire québécois afin de soutenir la pratique régulière d'activité physique (PRAP) en lui offrant des activités et des outils qui pourront favoriser l'adoption d'un mode de vie sain et physiquement actif chez les élèves.

Chaque année, au mois de mai, la FÉÉPEQ profite de l'arrivée du printemps pour mettre en valeur l'importance d'être actif au quotidien et d'adopter de saines habitudes de vie dès le plus jeune âge.

Un autre objectif très important est celui de valoriser la profession d'enseignante et d'enseignant d'EPS au sein de l'école et dans la communauté puis de mettre en évidence leur rôle pivot dans l'école à l'égard de l'acquisition de saines habitudes de vie.

Le MEPSPA© est aussi le moment idéal pour sensibiliser et inciter le milieu scolaire aux déplacements actifs à vélo notamment, en toute sécurité.

Toute l'équipe de la FÉÉPEQ a travaillé très fort afin de vous concocter un mois exceptionnel et nous sommes fiers de contribuer au développement et à la promotion des saines habitudes de vie et d'une éducation physique et à la santé de qualité.

Surveillez bientôt le dévoilement de notre programmation complète et assurez-vous de consulter régulièrement notre page Facebook tout au long du mois de mai afin de participer à nos différentes activités telle que notre nouveauté cette année: #LeDéfiDesAlliés en collaboration avec l'Alliance de Montréal.

01 mai 2023

Lancement du MEPSPA©

Le « Mois de l'Éducation Physique, de la Santé et du Plein Air » (MEPSPA©) vise à mobiliser le milieu scolaire québécois afin de soutenir la pratique régulière d'activité physique (PRAP) en lui offrant des activités et des outils qui pourront favoriser l'adoption d'un mode de vie sain et physiquement actif chez les élèves.

Chaque année, au mois de mai, la FÉÉPEQ profite de l'arrivée du printemps pour mettre en valeur l'importance d'être actif au quotidien et d'adopter de saines habitudes de vie dès le plus jeune âge.

Un autre objectif très important est celui de valoriser la profession d'enseignante et d'enseignant d'EPS au sein de l'école et dans la communauté puis de mettre en évidence leur rôle pivot dans l'école à l'égard de l'acquisition de saines habitudes de vie.

Le MEPSPA© est aussi le moment idéal pour sensibiliser et inciter le milieu scolaire aux déplacements actifs à vélo notamment, en toute sécurité.

Toute l'équipe de la FÉÉPEQ a travaillé très fort afin de vous concocter un mois exceptionnel et nous sommes fiers de contribuer au développement et à la promotion des saines habitudes de vie et d'une éducation physique et à la santé de qualité.

Surveillez bientôt le dévoilement de notre programmation complète et assurez-vous de consulter régulièrement notre page Facebook tout au long du mois de mai afin de participer à nos différentes activités telle que notre nouveauté cette année: #LeDéfiDesAlliés en collaboration avec l'Alliance de Montréal.

La FÉÉPEQ et l'Alliance de Montréal: Un match parfait

L'éducation physique et à la santé s'inscrit dans une perspective de développement global de l'élève et contribue à développer des compétences, des connaissances et des attitudes positives nécessaires à une gestion judicieuse de sa santé et son bien-être pour toute la vie. Pour sa part, la pratique régulière d'activité physique ou sportive à l'école ou à l'extérieur de l'école représente une occasion idéale de réinvestir les apprentissages réalisés dans le cadre de son cours d'éducation physique en vue de favoriser une plus grande réussite scolaire et éducative.

En ce sens, la FÉÉPEQ est heureuse de collaborer avec l'Alliance de Montréal afin de promouvoir l'activité physique et sportive chez les jeunes dans le cadre du Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA©) et les inciter à réfléchir sur ce que signifie "être actif et en santé" pour toute la vie.

L'Alliance de Montréal est une équipe canadienne de basketball fondée en 2021 qui évolue dans la Ligue Élite Canadienne de Basketball (LECB). L'Alliance de Montréal est aussi une organisation fière de son engagement dans la communauté grâce à son programme communautaire qui souhaite favoriser le sentiment de fierté et d'appartenance comme jamais auparavant.

En son sens large, le basketball reste aussi un sport accessible et ouvert à toutes et à tous et représente, dans bien des situations, un outil d'intervention sociale permettant de favoriser l'inclusion, le sentiment d'appartenance et la persévérance scolaire chez nos jeunes élèves.

Dans cette optique, la FÉÉPEQ est heureuse de s'associer avec l'Alliance de Montréal afin de vous faire vivre un "Mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air" extraordinaire.

De toute l'équipe de la FÉÉPEQ et de l'Alliance de Montréal, nous vous souhaitons un bon MEPSPA à toutes et à tous !

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Mois de l'Éducation Physique, de la Santé et du Plein Air

  • La FÉÉPEQ et l'Alliance de Montréal: Un match parfait

  • Rassemblement pédagogique en EPS au collégial

  • Consultation sur l'environnement bâti de l'école secondaire

  • Projet d'auto-assurance de la FCSSQ: Rencontre entre la FÉÉPEQ et la directrice des affaires juridiques à la FCSSQ

19 avril 2023

BULLETIN D'INFORMATION
Aux enseignant.e.s d'éducation physique et à la santé

 

Projet d’auto-assurance de la FCSSQ : Rencontre entre la FÉÉPEQ et la directrice des affaires juridiques à la FCSSQ

Au cours des dernières années, un bon nombre d’enseignants d’éducation physique et à la santé ont rapporté différentes problématiques reliées à la liste d’exclusion des activités physiques, sportives et de plein air à haut risque et à faible risque des trois (3) principaux assureurs de centres de services scolaires (CSS) et commissions scolaires (CS) du Québec. En effet, plusieurs enseignants d’éducation physique considèrent qu’il y a une exagération dans le dossier des assurances des activités physiques, sportives et de plein air et y voient même à l’occasion un manque de reconnaissance à l’égard de leur expertise en matière de sécurité dans les sports. Plusieurs enseignants restent également surpris de voir à quel point la liste des exclusions se bonifie au début de chaque rentrée scolaire en plus de devoir composer avec de nouvelles consignes de sécurité qui s’ajoutent à celles déjà en place. Il n’est pas rare maintenant de voir entre 35 et 40 activités physiques, sportives ou de plein air exclues des protections d’assurance responsabilité civile des CSS et des CS du Québec.

Pour la version PDF, cliquez ici!

05 avril 2023

Projet d’auto-assurance de la FCSSQ : Rencontre entre la FÉÉPEQ et la directrice des affaires juridiques à la FCSSQ

Au cours des dernières années, un bon nombre d’enseignants d’éducation physique et à la santé ont rapporté différentes problématiques reliées à la liste d’exclusion des activités physiques, sportives et de plein air à haut risque et à faible risque des trois (3) principaux assureurs de centres de services scolaires (CSS) et commissions scolaires (CS) du Québec. En effet, plusieurs enseignants d’éducation physique considèrent qu’il y a une exagération dans le dossier des assurances des activités physiques, sportives et de plein air et y voient même à l’occasion un manque de reconnaissance à l’égard de leur expertise en matière de sécurité dans les sports. Plusieurs enseignants restent également surpris de voir à quel point la liste des exclusions se bonifie au début de chaque rentrée scolaire en plus de devoir composer avec de nouvelles consignes de sécurité qui s’ajoutent à celles déjà en place. Il n’est pas rare maintenant de voir entre 35 et 40 activités physiques, sportives ou de plein air exclues des protections d’assurance responsabilité civile des CSS et des CS du Québec. Toutefois, il faut souligner que certaines activités se retrouvant dans la liste des exclusions pourraient être autorisées si elle se déroulent dans le cadre de programmes de formation particuliers et bien encadrés (ex. : cours d’éducation physique, concentrations sportives, activités parascolaires encadrées, …)1. À ce moment, la décision d’en autoriser le déroulement sur ces bases revient à chaque centre de services scolaire. Cependant, ce ne sont pas toutes les écoles qui possèdent le budget dans l’immédiat ou à court terme pour équiper tous les jeunes avec le matériel nécessaire ou encore former les intervenants scolaires à la gestion de risques de ces activités et répondre ainsi aux exigences des assureurs. Enfin, ce qui semble étonner plusieurs enseignants d’éducation physique, c’est la possibilité que d’un CSS à l’autre, la même activité n’implique pas les mêmes conditions d’assurance. Il est alors possible d’avoir une activité physique, sportive ou de plein air qui soit considérée dangereuse à Laval, à risque à Sherbrooke et permise à Sept-Îles. Il semble alors important d’assurer une cohérence et une continuité à l’égard de la couverture d’assurance des différentes activités physiques, sportives et de plein air. Puisque les enseignants d’éducation physique s’efforcent quotidiennement de fournir un large éventail de cours d’éducation physique et à la santé de qualité et que les activités physiques, sportives et de plein air offrent aux élèves des occasions uniques d’acquérir de précieuses compétences et connaissances, la FÉÉPEQ est allée à la rencontre de la Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ).

Projet d’auto-assurance de la FCSSQ

Face à l’augmentation importante des primes d’assurance pour les protections d’assurance responsabilité civile depuis les cinq (5) dernières années et l’augmentation des exclusions, la FCSSQ a mis en place un comité d’analyse composé de représentants des CSS (secrétariat général et services juridiques) afin de réfléchir à de nouvelles possibilités. La FCSSQ a donc reçu, au printemps 2021, l’appui de 62 centres de services scolaires et commissions scolaires anglophones afin de participer à une étude de faisabilité d’un projet d’auto-assurance. C’est donc, après deux (2) années de démarches que l’« Union réciproque d’assurance scolaire du Québec » (URASQ) verra finalement le jour le 1er juillet 2023. L’URASQ compte à ce jour 63 centres de services scolaires et commissions scolaires participants. L’union réciproque est un assureur constitué afin de répondre aux besoins spécifiques et uniques des parties qui la composent. Elle vise à offrir une plus grande stabilité des cotisations, et ce, avec une offre d’assurance équivalente et parfois supérieure à celle du marché privé. Un programme de prévention des sinistres sera éventuellement développé et implanté par l’union réciproque afin de générer des résultats positifs pour les parties et leurs élèves. Par son expertise, l’union réciproque deviendra l’un des principaux partenaires des centres de services scolaires en matière de prévention des risques d’incidents et d’accidents. Le comité en charge de la mise en oeuvre travaille actuellement au développement de la structure opérationnelle nécessaire pour le démarrage et les opérations de l’Union.

La FÉÉPEQ est donc très heureuse de ce nouveau projet d’auto-assurance et félicite la FCSSQ et les organisations scolaires pour leur initiative et la création de l’URASQ. Ce nouveau projet d’auto-assurance représente nécessairement un premier pas vers une amélioration des conditions d’enseignement de tous les enseignants d’éducation physique du Québec qui oeuvrent à tous les jours dans différents contextes d’activités physiques, sportives et de plein air.

À propos de la Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ)

La Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ) regroupe l'ensemble des centres de services scolaires francophones du Québec ainsi que le Centre de services scolaire du Littoral. La FCSSQ offre à ses membres des services en relations du travail, en ressources matérielles et informationnelles, en financement, en transport scolaire, en formation professionnelle, en services éducatifs aux jeunes et aux adultes, des services juridiques, ainsi que de la formation.

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

À l’oeuvre depuis 40 ans, la mission de la FÉÉPEQ est d’intervenir pour assurer le développement et la promotion d’un enseignement de l’ « éducation physique et à la santé » de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. La FÉÉPEQ représente environ 5 000 enseignants d’éducation physique et à la santé répartis dans toutes les régions du Québec du préscolaire jusqu’à l’université.

1 Extrait tiré partiellement d’une liste d’exclusion d’un CSS au Québec

Pour information :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : BUDGET 2023-2024 : Un budget qui ne valorise pas complètement

Sherbrooke, le 22 mars 2023 – À la suite du dépôt du budget du Québec 2023-2024, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) souhaite souligner l’annonce récente d’investissements massifs dans la réfection et la construction de nouvelles infrastructures sportives au Québec. Au dire du président de la FÉÉPEQ, M. Carl Chartier, « il s’agit d’une annonce importante qui arrive au bon moment puisque nous savons qu’actuellement 10% de nos écoles québécoises n’ont pas d’installations sportives et qu’un autre pourcentage sont, à ce jour, tout simplement désuètes. Ces investissements permettront donc la réalisation de différents projets de construction, de rénovation ou de réaménagement d’installations récréatives et sportives éducatives. » À cet effet, la FÉÉPEQ rappelle que l’accessibilité à des environnements sains, sécuritaires et de qualité reste un incitatif important pour favoriser la pratique régulière d’activités physiques. Toutefois, rien ne nous assure que la population sera au rendez-vous lorsque viendra le temps de les utiliser. La FÉÉPEQ reste donc mitigée et doute que cela soit suffisant si on souhaite réellement augmenter la pratique d’activités physiques et sportives chez les jeunes et moins jeunes.

Pour la version PDF, cliquez ici!

23 mars 2023

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: BUDGET 2023-2024 : Un budget qui ne valorise pas complètement

 

Sherbrooke, le 22 mars 2023 – À la suite du dépôt du budget du Québec 2023-2024, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) souhaite souligner l’annonce récente d’investissements massifs dans la réfection et la construction de nouvelles infrastructures sportives au Québec. Au dire du président de la FÉÉPEQ, M. Carl Chartier, « il s’agit d’une annonce importante qui arrive au bon moment puisque nous savons qu’actuellement 10% de nos écoles québécoises n’ont pas d’installations sportives et qu’un autre pourcentage sont, à ce jour, tout simplement désuètes. Ces investissements permettront donc la réalisation de différents projets de construction, de rénovation ou de réaménagement d’installations récréatives et sportives éducatives. » À cet effet, la FÉÉPEQ rappelle que l’accessibilité à des environnements sains, sécuritaires et de qualité reste un incitatif important pour favoriser la pratique régulière d’activités physiques. Toutefois, rien ne nous assure que la population sera au rendez-vous lorsque viendra le temps de les utiliser. La FÉÉPEQ reste donc mitigée et doute que cela soit suffisant si on souhaite réellement augmenter la pratique d’activités physiques et sportives chez les jeunes et moins jeunes.

Développer des compétences pour la vie

Rarement la littérature scientifique a autant fait la promotion d’un mode de vie sain et actif à tout âge. Pourtant, les statistiques n’ont de cesse de nous alerter sur une diminution de la pratique d’activités physiques de nos enfants et adolescents, parallèlement à un accroissement toujours plus important de leurs comportements sédentaires.

Le Québec devrait donc, au-delà des investissements actuels, miser rapidement sur le développement de compétences pour la vie chez nos jeunes, en augmentant notamment le temps d’enseignement consacré au cours d’éducation physique et à la santé. À cet effet, le cours d’éducation physique et à la santé offre des activités physiques et sportives variées et adaptées

au développement des jeunes grâce notamment à la compétence « Adopter un mode de vie sain et actif ». Les études suggèrent justement que les jeunes qui sont actifs en bas âge ont tendance à le rester à l’âge adulte et que les effets bénéfiques qui en découlent ne disparaissent pas avec le temps. Le directeur général de la FÉÉPEQ, M. Christian Leclair souhaite, à cet effet, que l’on se donne les moyens d’intervenir rapidement en bas âge si on veut des changements significatifs pour les générations futures et ce dernier soutien que les enseignants d’éducation physique et à la santé sont les professionnels tous désignés pour initier et éduquer rapidement les jeunes à l’adoption d’un mode de vie sain et actif.

Maintenant, le gouvernement aura-t-il le courage d’investir massivement en amont, plus particulièrement en éducation physique afin de contrer les effets néfastes d’un mode de vie sédentaire?

Aurons-nous le courage de reconnaître à sa juste valeur l’expertise en activités physiques et en saines habitudes de vie en contexte scolaire des enseignants d’éducation physique et à la santé?

Aurons-nous le courage de reconnaître le rôle pivot que les enseignants d’éducation physique et à la santé pourraient jouer à tous les jours à l’école et même ailleurs dans la société?

La FÉÉPEQ souhaite que la raison d’être de l’éducation physique et à la santé soit réellement reconnue afin que tous les jeunes qui sont les citoyens de demain, puissent devenir autonome et responsable en matière de prise en charge de leur santé et leur bien-être et qu’ils puissent disposer de tous les outils nécessaires pour être actifs à l’école et à l’extérieur de l’école.

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

À l’oeuvre depuis 40 ans, la mission de la FÉÉPEQ est d’intervenir pour assurer le développement et la promotion d’un enseignement de l’« éducation physique et à la santé » de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. La FÉÉPEQ représente plus de 4 500 enseignants d’éducation physique et à la santé répartis dans toutes les régions du Québec du préscolaire jusqu’à l’université.

- 30 -

Pour information ou entrevue :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Avis de nomination: nouvelle responsable plein air à la FÉÉPEQ

  • Revue professionnelle Propulsion

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Rassemblement pédagogique en ÉPS au collégial

  • Équipe Cyclistes de la FÉÉPEQ au Grand Défi Pierre Lavoie

20 mars 2023

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Rassemblement pédagogique en ÉPS au collégial

  • Projet MMM

  • Symposium sur la grossophobie et l'image corporelle

  • DYSactivation

14 février 2023

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • La FÉÉPEQ tient à souligner l'apport exceptionnel de l'ÉPS!

  • Congrès Express

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Équipe cyclistes Grand Défi Pierre Lavoie 2023

  • Rassemblement pédagogique en ÉPS au collégial

  • La sécurité bien dosée: une question d'équilibre

  • Fillactive: Bulle anti-stress

  • Joyeuses fêtes! (Fermeture du bureau de la FÉÉPEQ)

22 décembre 2022

Congrès Express 2023

 

Ouverture des inscriptions pour le Congrès Express

 

Sherbrooke, le 20 décembre 2022 – Nous sommes heureux aujourd’hui de lancer les inscriptions de notre tout premier Congrès Express qui se tiendra le 17 février 2023 à l’école secondaire Marie-Rivier de Drummondville.

Voici en quoi consiste le Congrès Express :

  • Congrès tenu sur une seule journée
  • 3 blocs d'ateliers pratiques et théoriques d'une durée de 1:15 chacun (sélection parmi 10 ateliers par bloc)
  • 1 grande conférence
  • Un salon d'exposants

Pour plus d’information ou pour vous inscrire, visitez le lien suivant : https://bit.ly/3G1lNm6

La période d’inscription se terminera le 10 février, mais pourrait se terminer plus rapidement dépendamment des places disponibles.

 

20 décembre 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : En réaction à Mme Charest, la FÉÉPEQ veut apporter des précisions!

 

Sherbrooke, le 8 décembre 2022 – La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à rectifier certains éléments quant aux propos tenus par Mme Charest sur les ondes de M. Paul Arcand.

En effet, la FÉÉPEQ se désole des raisons que Madame Charest a mentionnées pour balayer les recommandations de plusieurs experts qui suggèrent d’ajouter plus d’éducation physique afin de contrer à la chute alarmante de la condition physique fonctionnelle des jeunes, tel que rapporté par l’étude de Mario Leone et présenté au grand public dans les médias. L’intérêt des élèves pour une matière scolaire ne devrait pas faire partie des arguments à considérer pour le temps alloué à celle-ci. Si c’était le cas, plusieurs jeunes au Québec pourraient ne plus vouloir de français, de mathématique ou de toutes autres matières, par exemple. De plus, même si cet argument était valable, de récents sondages menés auprès de jeunes québécois montrent que ceux-ci sont en majorité pour l’augmentation des heures d’éducation physique.

Pour la version PDF, cliquez ici!

08 décembre 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: 

Sherbrooke, le 8 décembre 2022 –La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à rectifier certains éléments quant aux propos tenus par Mme Charest sur les ondes de M. Paul Arcand.

En effet, la FÉÉPEQ se désole des raisons que Madame Charest a mentionnées pour balayer les recommandations de plusieurs experts qui suggèrent d’ajouter plus d’éducation physique afin de contrer à la chute alarmante de la condition physique fonctionnelle des jeunes, tel que rapporté par l’étude de Mario Leone et présenté au grand public dans les médias. L’intérêt des élèves pour une matière scolaire ne devrait pas faire partie des arguments à considérer pour le temps alloué à celle-ci. Si c’était le cas, plusieurs jeunes au Québec pourraient ne plus vouloir de français, de mathématique ou de toutes autres matières, par exemple. De plus, même si cet argument était valable, de récents sondages menés auprès de jeunes québécois montrent que ceux-ci sont en majorité pour l’augmentation des heures d’éducation physique.

D’autre part, M. Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ, rappelle que l’éducation physique et à la santé est une discipline académique faisant partie d’un programme de formation et dirigé par le ministère de l’Éducation et non par la ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air. Dire que l’éducation physique et à la santé consiste à faire du sport est faux et réducteur. On y retrouve des enseignants d’éducation physique et à la santé (détenteur d’un baccalauréat de 4 ans en enseignement) qui œuvrent à tous les jours, à développer des compétences pour la vie grâce à une grande variété de contextes. Les élèves y développeront ainsi leur capacité à prendre en charge leur santé de façon autonome et responsable tout au long de leur vie à travers une panoplie d’activités physiques.

L’éducation physique et à la santé va également bien au-delà du « bouger pour bouger » souligne le directeur général de la FÉÉPEQ, M. Christian Leclair. Ce que nous voulons, c’est de développer le futur citoyen actif et en santé de demain. Par exemple, il ne suffit pas de mettredes élèves dans une bibliothèque pour qu’ils apprennent à lire. Ce n’est pas suffisant. Il faut leur apprendre les lettres de l’alphabet, les amener à découvrir les mots, jouer avec les sons et bien plus encore. En éducation physique et à la santé, c’est la même chose. Bien que la FÉÉPEQ puisse saluer les efforts afin d’offrir une plus grande offre d’activités parascolaires, les derniers constats réalisés au Québec démontrent que ceux-ci ont touché très souvent les élèves qui étaient déjà physiquement actifs. Il est illusoire de croire qu’en plaçant un jeune dans un gymnase ou une quelconque infrastructure sportive qu’il devienne automatiquement sportivement actif. L’élève doit passer par un processus éducatif dans lequel il acquerra toutes les compétences nécessaires à l’adoption d’un mode de vie sain et actif. À cet effet, l’éducation physique et à la santé représente une mesure universelle accessible à TOUS les jeunes élèves du Québec.

Enfin, la situation relevée par Mario Leone sur la dégradation de la condition physique des enfants est catastrophique : la pression qui est déjà exercée par la sédentarité sur le système de santé est indéniable. Celle qui viendra sera toutefois un véritable tsunami. Et pour contrer un tsunami, des solutions courageuses seront inévitables. L’augmentation du temps alloué à l’éducation physique et à la santé en fera nécessairement partie, qu’on le veuille ou pas.

- 30 -

Pour information :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Congrès 2022 - Pour un éducation physique de qualité!

  • Congrès Express

  • Colloque - Apprendre à ciel ouvert

  • Rassemblement pédagogique en ÉPS au collégial

  • Journal Propulsion

  • EÉPS travaillant avec des enfants qui ont des difficultés motrices recherchés

  • EPS Canada: Accès à l'action

  • Recherche d'un EÉPS à l'école Kanatamat Tshitipenitamunu de Schefferville

29 novembre 2022

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate


Le CONGRÈS de la FÉÉPEQ fait salle comble pour sa 25e édition


Trois-Rivières, le 11 novembre 2022 – La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec tient actuellement son 25ème congrès annuel à l’Académie des Estacades de Trois-Rivières. Pour cette édition humaine postpandémie, la FÉÉPEQ est heureuse d’avoir comblé la totalité des places disponibles.

Communiqué de presse complet

12 novembre 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: Le CONGRÈS de la FÉÉPEQ fait salle comble pour sa 25e édition

Trois-Rivières, le 11 novembre 2022 – La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec tient actuellement son 25ème congrès annuel à l’Académie des Estacades de Trois-Rivières. Pour cette édition humaine postpandémie, la FÉÉPEQ est heureuse d’avoir comblé la totalité des places disponibles.

En effet, c’est 450 congressistes qui participent aux différents ateliers de formation continue proposés par leur association professionnelle. « Nous sommes très fiers de l’apport que nous avons dans la qualité de l’offre de formation continue auprès des enseignants et des enseignantes d’éducation physique et à la santé. La FÉÉPEQ est reconnue depuis longtemps par les différents intervenants de l’Éducation physique au Québec pour la variété de l’offre qui est proposé durant cet événement de 2 jours » mentionne le président, monsieur Carl Chartier.

« Organiser un événement de cette envergure à chaque année est une opportunité offerte aux enseignant.e.s. d’éducation physique et à la santé d’actualiser leurs connaissances et compétences pédagogiques. Le Congrès « Pour une éducation physique de qualité ! » est vraiment le centre de notre événement et nous espérons avoir un impact important dans la qualité des cours d’éducation physique et à la santé offerts par les enseignant.e.s qui sont présents à notre congrès. » précise le directeur général de la FÉÉPEQ, monsieur Christian Leclair.

Ce congrès annuel permet aux différents participants de réseauter avec des intervenants provenant de l’ensemble des régions du Québec. Il permet également aux étudiants de baccalauréat de s’impliquer à titre de bénévoles et d’être en contact avec le milieu de la formation continue. Finalement, il est important de souligner la séance d’affiches qui vient mailler la recherche universitaire avec les gens du terrain.

Le succès de l’événement témoigne à quel point la FÉÉPEQ est reconnue comme LA référence en formation continue en éducation physique et à la santé au Québec.

- 30 -

Pour information :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : Bulletin 2022 de PARTICIPACTION : la FÉÉPEQ inquiète de l’état de santé des enfants et des adolescents

 

Sherbrooke, le 6 octobre 2022 – La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) s’inquiète et n’est pas surprise de la situation dépeinte dans le plus récent bulletin de PARTICIPACTION, rendu public le 4 octobre 2022.  Ce dernier attribue aux enfants et adolescents canadiens la note alarmante de D pour l’ensemble de l’activité physique. On y constate un recul important de l’activité physique dans le secteur du loisir et dans le milieu scolaire. Des efforts considérables afin de promouvoir la santé et les saines habitudes de vie chez les jeunes sont alors nécessaires si on souhaite combattre les forces actuelles de sédentarité. Au niveau de l’éducation physique et à la santé, bien qu’incomplète en 2022 en raison de la pandémie, c’est une faible note de D+ qui a été allouée en 2020 comparativement à la note de C- en 2018. Fort à parier que la situation ne s’est guère améliorée en 2022!

Pour la version PDF, cliquez ici!

06 octobre 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: Bulletin 2022 de PARTICIPACTION : la FÉÉPEQ inquiète de l’état de santé des enfants et des adolescents

Sherbrooke, le 6 octobre 2022 – La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) s’inquiète et n’est pas surprise de la situation dépeinte dans le plus récent bulletin de PARTICIPACTION, rendu public le 4 octobre 2022.  Ce dernier attribue aux enfants et adolescents canadiens la note alarmante de D pour l’ensemble de l’activité physique. On y constate un recul important de l’activité physique dans le secteur du loisir et dans le milieu scolaire. Des efforts considérables afin de promouvoir la santé et les saines habitudes de vie chez les jeunes sont alors nécessaires si on souhaite combattre les forces actuelles de sédentarité. Au niveau de l’éducation physique et à la santé, bien qu’incomplète en 2022 en raison de la pandémie, c’est une faible note de D+ qui a été allouée en 2020 comparativement à la note de C- en 2018. Fort à parier que la situation ne s’est guère améliorée en 2022!

Qu’en est-il de l’éducation physique et à la santé au Québec ? Le préscolaire, par exemple, ne présente aucun programme d’éducation physique et à la santé (EPS) au Québec. Les données les plus récentes[1] (2013) auxquelles la FEEPEQ a accès indiquent que seulement 69 % des écoles primaires réussissent à intégrer 120 minutes par semaine d’EPS à leur programme. « Nous serions curieux d’avoir le portrait exact d’aujourd’hui, car empiriquement, nous percevons une tendance à la diminution au temps octroyé à l’EPS. » de dire Christian Leclair, directeur général de la FÉÉPEQ.  Quand on sait à quel point l’EPS a un effet positif sur la concentration et la réussite des élèves, il y a lieu de se questionner pourquoi le Ministère de l’Éducation n’augmente pas le temps recommandé pour l’EPS !

Au secondaire, le temps d’éducation physique et à la santé met l’enseignant en EPS en présence avec ses élèves en moyenne 37 fois par année. Selon le président de la FÉÉPEQ, Carl Chartier, « c’est tout à fait insuffisant pour favoriser des apprentissages significatifs et contribuer à acquérir les compétences prévues au programme ». Rappelons la recommandation de l’UNESCO[2] qui est de 150 minutes d’EPS hebdomadaires.

La situation au collégial n’est guère plus réjouissante puisque planent constamment sur l’éducation physique la menace de son affaiblissement voire même de sa disparition. Voici un exemple qui démontre l’importance accordée à cette matière : les cours d’éducation physique peuvent être suivis et réussis par le système de formation à distance!

Certaines initiatives telles le Grand Défi Pierre Lavoie, la TMVPA et plusieurs autres, ont aussi à cœur d’avoir un impact sur le changement de norme sociale en ce qui a trait au mode de vie physiquement actif et aux saines habitudes de vie, mais il faut beaucoup plus. Nous croyons que la combinaison gagnante passe également par l’ajout du temps d’EPS à tous les niveaux et que cet ajout doit aussi faire partie de la solution.

En conclusion, voici ce que le bulletin affirme sur l’importance de l’éducation physique : « Le cours d’EPS est présenté comme une avenue importante afin de préserver des niveaux d’activité physique à l’échelle de la population » et il faudrait « prioriser les efforts visant à augmenter la fréquence de l’éducation physique ». Enfin, les écoles devraient « traiter l’éducation physique et l’activité physique quotidienne avec le même respect que les matières de base (mathématiques, sciences et sciences sociales). »

À la suite des dernières élections, la FÉÉPEQ pose aujourd’hui cette question : avec un budget provincial toujours plus gourmand en ce qui concerne le système de la santé du Québec, ne serait-il pas temps d’investir en amont et donc, en éduquant nos jeunes à la santé ?

- 30 -

Pour information :

Christian Leclair | Directeur général

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

819-991-2442

direction@feepeq.com


[1] Morin P., Demers K., Grand'Maison S., Tessier O. (2013) Portrait de l'offre en activité physique et sportive dans les écoles du Québec. Revue phenEPS/PHEnex Journal; 5(2)

[2] UNESCO. (1999). Troisième conférence internationale des ministres et hauts fonctionnaires responsables de l'éducation physique et du sport (MINEPS III). Recommandations. s.l.n.é. http://www.unesco.org/education/educprog/minÉPS/french/projet_recom.htm Consulté le 13/11/2013. 


 

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous
  • Mise en candidature pour le conseil d'administration de la FÉÉPEQ
  • Congrès 2022 – Pour une ÉPS de qualité!
  • Réseau en éducation physique et à la santé (REPS)
  • Colloque 2023 - Apprendre à ciel ouvert 
  • Le Baladovoix
  • Défi active tes pieds

03 octobre 2022

 

Congrès 2022

 

Congrès 2022

Pour une éducation physique de qualité!

 

Sherbrooke, le 15 septembre 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) est fier de lancer la période d'inscription pour son congrès 2022 "Pour une éducation physique de qualité!.

Afin d'obtenir toutes les informations concernant notre évènement, consulter la section Congrès dans la rubrique Évènements de notre site web ou cliquez ici!

15 septembre 2022

 

Infolettre

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous
  • Nouveau directeur général à la FÉÉPEQ
  • Bonne rentrée!
  • Revue Propulsion
  • Congrès 2022 – Pour une ÉPS de qualité!

25 août 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : Pourquoi il ne faut pas donner 100% à tous les élèves

 

Sherbrooke, le 29 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à réagir à l’initiative d’un enseignant qui a donné une note de 100% à tous ses élèves en éducation physique et à la santé. 

Pour la version PDF, cliquez ici!

29 juin 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : Pourquoi il ne faut pas donner 100% à tous les élèves

Sherbrooke, le 29 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à réagir à l’initiative d’un enseignant qui a donné une note de 100% à tous ses élèves en éducation physique et à la santé. 

 

Bien que l’idée soit intéressante dans le sens où elle pourrait motiver les élèves pour qui l’ÉPS peut représenter un enjeu, les effets pervers de cette action sont multiples : elle valorise ceux qui ne mettent pas d’effort aux apprentissages, les inégalités entres les matières seront creusées et elle mettra l’ÉPS dans une classe à part où l’importance des apprentissages est reléguée au second plan. Finalement, Véronique Marchand, directrice générale de la Fédération mentionne que « si cette idée est bonne en éducation physique et à la santé, pourquoi ne serait-elle pas bonne en mathématiques ou en français ? ».

 

Selon Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ, la question que soulève cette initiative est : est-ce que le processus d’évaluation qui a lieu actuellement est le bon? Est-ce que notre évaluation est véritablement au service des apprentissages des élèves? Est-ce que l’évaluation permet à l’enseignant d’ajuster ses méthodes pédagogiques afin que chaque élève puisse avoir une chance équivalente de réussir? La FÉÉPEQ croit qu’il y a du travail à faire à ce sujet et qu’une large concertation devrait avoir lieu au sujet de l’évaluation, et pas seulement en éducation physique et à la santé. 

 

D’ailleurs, la FÉÉPEQ a tenu 3 revendications au cours des dernières années auprès du ministre de l’Éducation afin d’améliorer le processus d’évaluation. Tout d’abord, le bulletin devrait avoir la mention des 3 compétences qui sont enseignées en ÉPS. Ensuite, les notes ne devraient pas être chiffrées mais des commentaires qualitatifs devraient être émis pour chacun des élèves, pour chaque compétence. Finalement, bien que notre programme de formation soit excellent, il n’en demeure pas moins qu’il serait sain de revoir de plus près certains éléments afin de s’assurer qu’il réponde bien aux réalités d’aujourd’hui. En ce sens, la création d’un chantier est pertinente et la FÉÉPEQ réitère son expertise à y prendre part activement.

 

- 30 -

 

Pour information :

Véronique Marchand, Directrice générale

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

Cellulaire : 819-238-4661

direction@feepeq.com

 

La mission de la FÉÉPEQ est d'intervenir pour assurer le développement et la promotion d'un enseignement de l'éducation physique et à la santé de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois.

Infolettre

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous
  • Équipe FÉÉPEQ au 1000 km du GDPL
  • Offre d'emploi - Direction Générale
  • Étude sur le développement professionnel en ÉPS
  • Revue Propulsion
  • Congrès 2022 – Pour une ÉPS de qualité!
  • Mois de l'Éducation Physique, de la Santé et du Plein Air (MEPSPA)
  • 5e édition Défi mère/fillactive

16 juin 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Pour un meilleur accès aux programmes pédagogiques particuliers

 

Sherbrooke, le 6 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) a été invitée à l’annonce conjointe du ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge et de la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest concernant l’accès aux programmes pédagogiques particuliers.

Pour la version PDF, cliquez ici!

06 juin 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : Pour un meilleur accès aux programmes pédagogiques particuliers

 

Sherbrooke, le 6 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) a été invitée à l’annonce conjointe du ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge et de la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest concernant l’accès aux programmes pédagogiques particuliers.

 

Que ce soit les programmes pédagogiques particuliers (PPP), les concentrations ou les profils particuliers, tous les élèves qui s’inscrivent à ces programmes pourront bénéficier d’un soutien financier à la hauteur de 200$. Bien que les sports-études qui sont plutôt réservés à une certaine élite sportive et dont les frais annuels peuvent avoisiner près de 4000$, le 30 millions annoncés aujourd’hui pourra tout même permettre à 60% des élèves inscrits actuellement de ne plus avoir à débourser pour l'inscription à leur programme.

 

« C’est un premier pas vers une plus grande accessibilité pour les élèves du Québec. Ils ont tous le droit d’être motivés en ayant accès à des activités qui répondent à leurs goûts et intérêts, ce qui facilitera une meilleure réussite éducative », déclare Mme Véronique Marchand, directrice générale de la FÉÉPEQ. En effet, l’accessibilité financière est un frein pour plusieurs familles et souhaitons que ce 200$ puisse permettre à de nouveaux élèves qui n’en avaient pas les moyens, de participer à des programmes pédagogiques particuliers.

 

Il y a beaucoup à faire pour arriver à l’accessibilité universelle, que ce soit des adaptations pédagogiques, de l’accès à des infrastructures de qualité ou à du personnel qualifié, par exemple, mais souhaitons que ce premier pas soit le début de plusieurs. Souhaitons également que les écoles secondaires puissent revenir à leur vocation d’école de quartier en permettant le décloisonnement des programmes exclusifs qui engendrent une grande compétition entre les écoles.

 

“L’accessibilité doit en effet être un facteur qui permet l’inclusion de tous afin d’éviter la catégorisation entre les élèves et les étiquettes qui sont attribuées à ceux n’ayant aucun profil particulier. Notre Fédération se porte volontaire pour contribuer à des travaux futurs permettant un plus grand accès pour tous les élèves.”, mentionne M. Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ. Ainsi, la FÉÉPEQ salue cette initiative conjointe de nos deux ministres de l’Éducation.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661

Offre d'emploi - Direction Générale

Sherbrooke, le 2 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) est à la recherche de la perle rare qui pourra assumer les objectifs du poste de la direction générale. Vous êtes polyvalent, visionnaire et vous êtes reconnu pour être en mode solution? Vous n'avez pas peur de sortir de votre zone de confort ? Vous êtes prêt à mettre la main à la pâte?  Bienvenue à la FÉÉPEQ!

02 juin 2022

La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) est à la recherche de la perle rare qui pourra assumer les objectifs du poste de la direction générale. Vous êtes polyvalent, visionnaire et vous êtes reconnu pour être en mode solution? Vous n'avez pas peur de sortir de votre zone de confort ? Vous êtes prêt à mettre la main à la pâte?  Bienvenue à la FÉÉPEQ!

Les tâches sont très variées. Toutefois, de façon générale, il s'agit d'assumer les diverses représentations tant politiques que partenariales, internes et externes. La direction générale soutient l'organisation des différents événements et y participe activement. Elle est en charge de la veille médiatique sur les différentes plateformes utilisées. Elle assiste, soutient et organise conjointement avec les officiers les rencontres internes comme le conseil d'administration. Elle supervise les différentes communications et les approuve. Elle s'assure qu'un service à la clientèle soit dispensé aux membres tout en répondant à leurs questions. Elle voit à une rigueur financière efficace et prends les meilleures décisions en ce sens. À la FÉÉPEQ, nous sommes une grande équipe : certes il y a une supervision des ressources humaines, mais l'ambiance de travail en est une de collégialité et d'entraide.

La direction générale a pleine autorité dans la préparation et le développement de nouveaux projets en lien avec les missions de la Fédération telles que définies dans nos règlements généraux. Elle devra faire approuver ces nouveaux projets par le CA de la Fédération.

Mais surtout, être à la direction générale de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec est un immense privilège : celui de parler au nom de tous les enseignants d'éducation physique (et à la santé) du Québec et de les représenter à tous les jours. Occuper ce poste phare pour la valorisation et la promotion d'une éducation physique de qualité au Québec est un honneur et un privilège unique.

Bien que nous soyons ouverts à une variété de profils, il est impératif de connaître en profondeur les enjeux de l'enseignement de l'éducation physique et à la santé au Québec pour être retenu comme candidat. Seulement les candidats retenus seront contactés.

Alors, qui est partant.e. pour venir travailler avec nous?

L'affichage prendra fin le dimanche 19 juin 2022. Les candidats retenus seront contactés au plus tard le jeudi 23 juin et les entrevues auront lieu la semaine suivante.

Toutes les conditions de travail liées au poste seront discutées en entrevue, mais dites-vous qu'on prend soin de notre monde!

Pour toutes questions, n'hésitez pas à contacter Véronique Marchand, directrice générale de la FÉÉPEQ à direction@feepeq.com C'est également à cette adresse que vous devez faire parvenir votre lettre de présentation ainsi que votre curriculum vitae.

Départ de Véronique Marchand

Sherbrooke, le 2 juin 2022 C’est avec le sentiment du devoir accompli et beaucoup de fierté que j’annonce aujourd’hui que je quitterai mes fonctions à la FÉÉPEQ au cours des prochains mois. Après un bref saut comme conseillère politique, je suis revenue à la barre de la FÉÉPEQ avec l’objectif de mettre en œuvre un passage de flambeau solide. Ainsi, la FÉÉPEQ cherche déjà à combler le poste de direction générale afin que je puisse fournir un accompagnement digne de ce nom à la personne qui sera choisie.

02 juin 2022

C’est avec le sentiment du devoir accompli et beaucoup de fierté que j’annonce aujourd’hui que je quitterai mes fonctions à la FÉÉPEQ au cours des prochains mois. Après un bref saut comme conseillère politique, je suis revenue à la barre de la FÉÉPEQ avec l’objectif de mettre en œuvre un passage de flambeau solide. Ainsi, la FÉÉPEQ cherche déjà à combler le poste de direction générale afin que je puisse fournir un accompagnement digne de ce nom à la personne qui sera choisie.

Quand je regarde tout le travail qui a été fait par la Fédération au cours de mes 10 années d’implication, je ne peux qu’être satisfaite de là où nous sommes rendus : des gains importants ont été faits politiquement et les liens sont solides, le positionnement stratégique de l’organisation nous place comme un acteur incontournable à plusieurs dossiers, et le développement pédagogique a pris un bel envol. Bien sûr, il y a de nombreux autres accomplissements que la FÉÉPEQ a faits et bien d’autres sont à venir j’en suis certaine!

J’ai apprécié chaque minute de cette aventure à vos côtés, à vous défendre et à être votre voix. Je vous remercie plus que sincèrement de la grande confiance que vous m’avez témoigné au fil des ans. Merci à vous tous de soutenir votre Fédération et ainsi, je vous engager envers une éducation physique de qualité.

J’espère vous revoir au congrès de novembre à Trois-Rivières!

 

Votre directrice générale,

Véronique Marchand

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Une stratégie de valorisation qui est bienvenue

Pour la version PDF, cliquez ici!

Sherbrooke, le 31 mai 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec se réjouit du dépôt de la stratégie visant à valoriser le personnel scolaire dont le ministre de l’éducation, monsieur Jean-François Roberge, a fait l’annonce ce matin. Cette stratégie s’accompagne de mesures d’évaluations qui, nous l’espérons, permettront d’ajuster en cours de route, les actions de valorisation afin qu’elles atteignent les cibles projetées.

31 mai 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

Objet : Une stratégie de valorisation qui est bienvenue.

 

Sherbrooke, le 31 mai 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec se réjouit du dépôt de la stratégie visant à valoriser le personnel scolaire dont le ministre de l’éducation, monsieur Jean-François Roberge, a fait l’annonce ce matin. Cette stratégie s’accompagne de mesures d’évaluations qui, nous l’espérons, permettront d’ajuster en cours de route, les actions de valorisation afin qu’elles atteignent les cibles projetées.

 

« Ce n’est pas seulement la profession enseignante qui est valorisée mais tout le personnel scolaire. Elle va jusqu’à reconnaître l’apport important des associations professionnelles en enseignement dont la FÉÉPEQ fait partie » mentionne Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ. « Nous sommes vraiment satisfaits de cette reconnaissance pour laquelle nous travaillons depuis longtemps ».

 

Souhaitons qu’elle mettra fin à la pratique du tirage au sort qui ne permet qu’à quelques enseignant.e.s de bénéficier d’une activité de perfectionnement annuellement. Souhaitons qu’elle permettra que les besoins en formation pédagogique des enseignant.e.s d’éducation physique et à la santé (ÉPS) soient mieux entendus. Souhaitons que les enseignant.e.s d’ÉPS qui suivent des formations sur leur temps personnel (la fin de semaine par exemple) puissent avoir une reconnaissance de temps investi au même titre qu’une libération. Cette stratégie nous rend optimistes que tous les enseignant.e.s d’ÉPS aient accès à un développement professionnel de qualité !

 

Il s’agit d’un solide début en vue d’une meilleure valorisation. Il reste toutefois du travail à faire en amont quant à la reconnaissance de l’expertise des enseignant.e.s. Les prochaines actions devront tenir compte de l’expertise des différents groupes d’enseignants lors de l’élaboration des politiques, stratégies ou plans gouvernementaux. « En effet, notre matière est « écartelée »: nous avons les 2 jambes au ministère de l’Éducation, oui, mais, un bras en santé et un bras en activité physique. L’expertise des enseignants d’ÉPS n’est pas prise en compte alors qu’elle serait un véritable atout dans la mise en œuvre de plusieurs actions et politiques gouvernementales, dont la PGPS ou la PAPSL[1], pour ne nommer que celles-là » précise Véronique Marchand, directrice générale de la FÉÉPEQ.

 

Cette stratégie de valorisation insuffle un vent d’optimisme pour un milieu scolaire plus valorisé. La FÉÉPEQ est heureuse de voir que des projets qui lui tiennent à cœur afin de soutenir les compétences professionnelles de ses membres pourront voir le jour grâce à un soutien financier grandement nécessaire et apprécié.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661


[1] Politique gouvernementale de prévention en santé et Politique de l’activité physique, du sport et du loisir.

 

Être enseignant: une profession valorisable? - Texte et entrevues de notre directrice générale

 Pour visionner l'entrevue à LCN, 

cliquez ici!

Pour écouter l'entrevue à QUB Radio,

cliquez ici!

Pour écouter l'entrevue au 107.7 Estrie,

cliquez ici!

Pour écouter l'entrevue à Radio X,

cliquez ici!

 

L’affaire Gregory Charles aura eu ça de bon : les différents acteurs de l’éducation se sont ralliés vers une même cible. Car soyons honnêtes, il s’agit d’un milieu où les divergences d’opinions et l’omerta font loi. En éducation physique et à la santé (ÉPS), nous sommes bien placés pour le savoir. 

Depuis plusieurs années, les enjeux de la valorisation de la profession enseignante sont au cœur des débats. Mais avouons-le : notre profession en est une qui tolère nombre d’iniquités en son sein.

16 mai 2022

Respect ? 

En ÉPS, nous sommes la cible de propos à la surface moqueurs mais au fond irrespectueux. Par la nature de notre matière, des enseignants nous perçoivent à tort comme des animateurs ou des amuseurs publics. On dit que nous avons un bac en ballons, qu’il faut faire bouger les jeunes ou que nous sommes simplement priés de leur faire dépenser leur trop-plein d’énergie. Ces propos réducteurs de la part de certains de nos collègues discréditent les quatre années d’études universitaires que nous avons au même titre qu’eux. 

Comment demander collectivement une valorisation quand, entre nous, nous ne faisons pas toujours preuve de respect envers les compétences de chacun ? Comment valoriser l’ensemble de la profession quand une hiérarchie des matières existe et est tolérée ? Est-ce qu’une matière vaut plus qu’une autre ?

Le fait que chaque année, au primaire, nous ayons une épée de Damoclès au-dessus de notre tête, tout comme nos collègues en musique et en arts, peut laisser croire que nous sommes une petite matière. En effet, les latitudes laissées par le régime pédagogique font en sorte que les conseils d’établissement de chaque école décident annuellement du temps octroyé à ces matières. Difficile d’être pris au sérieux quand notre destin professionnel est remis entre les mains de gens qui connaissent peu notre réalité spécifique.

Au secondaire, bien que ce soit différent, les impacts sont similaires. Ainsi, le fait que la réussite de l’ÉPS ne soit pas obligatoire pour l’obtention du diplôme d’études secondaires amène son lot de commentaires tant de la part des élèves que des autres enseignants : « Je n’ai pas besoin de réussir ton cours pour mon DES », « Cet élève a besoin de récupération, donc il n’ira pas à ton cours, » ou « Mes parents ont obtenu facilement un billet médical pour que je ne perde pas mon temps dans ton cours ». Ou inversement, on se fait demander par les parents pourquoi l’élève n’a pas 100 % alors qu’il est un athlète reconnu.

Quand on prend l’élève dans son développement global, il n’y a pas de petite matière. Alors, pourquoi nous dénigrer entre nous alors que nous avons tous le même point en commun : la volonté de permettre à chaque élève d’atteindre son plein potentiel ?

Un travail incroyable ! 

Malgré ce contexte de travail, les EÉPS sont au rendez-vous pour le bien-être des élèves. En ce mois de l’éducation physique, de la santé et du plein air (MEPSPA), je tenais à saluer et mettre en valeur l’incroyable travail que ces enseignants font au quotidien. Je leur lève mon chapeau pour faire des pieds et des mains pour que les élèves découvrent leur propre passion active. 

À notre époque, faire découvrir et aimer la pratique régulière d’activités physiques relève de l’exploit. À tous ceux qui s’investissent corps et âme dans l’enseignement d’une éducation physique et à la santé de qualité, je vous souhaite un mois de mai à la hauteur de votre expertise. Vous êtes importants pour les élèves du Québec, vous faites une différence pour plusieurs d’entre eux. 

 

Véronique Marchand

Directrice générale

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

Infolettre

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre:

  • Ce que la FÉÉPEQ a fait pour vous

  • Motiver pour apprendre

  • Revue Propulsion

  • Congrès 2022 – Pour une ÉPS de qualité!

  • Mois de l'Éducation Physique, de la Santé et du Plein Air (MEPSPA)

  • Colloque Plein Air – Apprendre à ciel ouvert

12 mai 2022

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

10e édition du colloque Apprendre à ciel ouvert

Pour la version PDF: Cliquez ici

Québec, le 9 mai 2022 – Les 6 et 7 mai dernier, 250 passionné.e.s d’éducation en plein air de partout au Québec étaient réunis à l’école secondaire Mont-Saint-Sacrement (Saint-Gabriel-de-Valcartier) pour la 10e édition du colloque plein air Apprendre à ciel ouvert.

10 mai 2022

 

Des acteurs variés réunis autour d’une même vision

L’évènement affichait complet et était très attendu par les participant.e.s qui, après deux ans de pandémie, avaient hâte de se retrouver en personne pour réseauter, s’inspirer et se former. Provenant des milieux de la petite enfance, du préscolaire, du primaire et du secondaire, la diversité des acteurs présents aura permis de partager une variété de pratiques inspirantes et de discuter du continuum de l’éducation en plein air. Malgré leurs contextes différents, les participant.e.s se rejoignaient sur une vision commune : celle d’amener les jeunes à être actifs, à apprendre, à socialiser et à se dépasser à l’extérieur, en favorisant un plus grand contact avec la nature et la communauté.

 

Les participant.e.s auront eu le plaisir de découvrir une variété d’expériences en milieu naturel, d'activités et de sports de plein air, en passant par le canot, la voile, le ski sur terrain sec, la cuisine en plein air, la fabrication d’abris, l’orientation en forêt, le cyclo-camping, le landart, etc. L’évènement aura également offert une série d’ateliers sur des thèmes variés tels que l’éducation en nature chez les enfants des Premières Nations, les enjeux de conservation de l’éducation en plein air, l’enseignement de la littératie et de la numératie, l’utilisation d’outils avec les jeunes, le jeu libre extérieur, la biodiversité pour enseigner ou encore la gestion de groupe à l’extérieur.

 

Moments marquants

En plus du soleil et du magnifique décor naturel de l’école Mont-Saint-Sacrement, plusieurs moments de l’édition 2022 auront marqué les esprits. Pensons notamment à la table ronde sur le continuum de l’éducation en contexte de plein air, l’apéro au grand air, la conférence sur le développement du pouvoir agir des jeunes par Emilie Morin de même que le spectacle d’humour de l’aventurier et conteur Jacob Racine. Enfin, l’importance de reconnecter les enfants mais également les adultes à la nature aura également trouvé écho chez beaucoup de participant.e.s.

 

L’édition 2023 du colloque pourrait avoir lieu à Granby et réunir jusqu’à 500 personnes. Les détails seront annoncés à l’automne 2022 sur la page Facebook du colloque.

 

Une annonce qui fait réagir

Fait intéressant : l’ouverture du colloque Apprendre à ciel ouvert coïncidait avec la sortie du rapport du Comité québécois sur le développement du hockey et sa recommandation d’inclure, dans le programme de l’école primaire, l’apprentissage du patin. Le contraste était frappant avec la vision des organisateurs du colloque, lesquels invitaient plutôt leurs participant.e.s à faire découvrir aux jeunes une variété d'expériences, de sports et d’activités de plein air, selon les ressources de leur milieu.

 

Organisateurs

Le colloque plein air Apprendre à ciel ouvert 2022 est une initiative de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FEEPEQ) en collaboration avec la Fondation Monique-Fitz-Back et l’Association québécoise des centres de la petite enfance.

 

Partenaires de l’évènement

Les organisateurs tiennent à remercier chaleureusement les partenaires financiers du colloque plein air – Apprendre à ciel ouvert 2022 : les Clubs 4-H du Québec et le ministère de l’Éducation du Québec. Merci également à tous nos partenaires et collaborateurs :  l’Institut Tshakapesh, le Réseau des unités régionales de loisir et sport du Québec, le Groupe Collégia, Happy Yak, 100 Degrés, le Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement (GUEPE), Voile Québec et le Réseau plein air Québec.

 

À propos de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

La mission de la FÉÉPEQ est d'intervenir pour assurer le développement et la promotion d'un enseignement de l'éducation physique et à la santé de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois. 

 

– 30 –

Source :

Véronique Marchand

Directrice générale

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec

Cellulaire : 819-238-4661  Courriel : direction@feepeq.com

Site Web : www.feepeq.com

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

 

Objet: Les priorités aux bonnes places

 

Sherbrooke, le 6 mai 2022 La FÉÉPEQ se réjouit du dépôt du rapport du comité québécois pour le développement du hockey. Plusieurs recommandations émises vont dans le même sens que ce qui est promu par une éducation physique de qualité, notamment d’axer le développement en priorisant le plaisir. Toutefois, quelques précisions sont nécessaires en ce qui a trait à l’enseignement obligatoire du patin dans les écoles. 

Pour la version PDF: Cliquez ici

06 mai 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet: Les priorités aux bonnes places

Sherbrooke, le 6 mai 2022 La FÉÉPEQ se réjouit du dépôt du rapport du comité québécois pour le développement du hockey. Plusieurs recommandations émises vont dans le même sens que ce qui est promu par une éducation physique de qualité, notamment d’axer le développement en priorisant le plaisir. Toutefois, quelques précisions sont nécessaires en ce qui a trait à l’enseignement obligatoire du patin dans les écoles. 

 

Le programme de formation de l’école Québécoise ne prescrit aucun moyen d’action, tout comme en français, aucun roman n’est obligatoire au cursus académique. Cette latitude permet aux enseignant.e.s. d’éducation physique et à la santé (EÉPS) de choisir les moyens d’action qui répondent le mieux aux intérêts des élèves d’une part et d’autre part, ces moyens d’action doivent s’inscrire dans une progression d’apprentissages dans l’objectif de développer l’une des 3 compétences suivantes : Agir dans divers contextes d’activité physique, interagir dans divers contextes d’activité physique, adopter un mode de vie sain et actif.

 

Vous constaterez que les cours d’éducation physique vont bien au-delà du ballon-chasseur (référence aux propos de Marc-André Leclerc qui semble ne pas connaître ce qui est enseigné en éducation physique). Ce faisant, « pour maintenir l’autonomie professionnelle des EÉPS tout en respectant leur expertise, introduire le patin à l’école de façon obligatoire ne devrait pas se faire au détriment des choix pédagogiques mis en place par les enseignant.e.s. d’ÉPS. Toutefois, cette initiative pourrait être un ajout de temps scolaire sous leur responsabilité. » mentionne Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ.

 

Bien que l’éducation physique et à la santé soit du ressort du ministère de l’Éducation et donc, sous la responsabilité directe de monsieur Roberge, la FÉÉPEQ tend la main à la ministre déléguée à l’Éducation, responsable des sports et du loisirs afin d’arrimer des solutions potentielles permettant au plus grand nombre d’élèves d’acquérir des compétences considérées prioritaires au Québec.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661

Pour la version PDF: Cliquez ici

Programmation complète du Colloque Plein-Air - Apprendre à ciel ouvert

Pour diffusion immédiate

 

Cliquez ici pour la version PDF.

22 avril 2022

Infolettre

Pour diffusion immédiate

 

Pour voir l'infolettre

 

Ce mois-ci dans l'infolettre

  • Les filles et l’ÉPS au secondaire
  • Ensemble pour le développement de la littératie alimentaire des enfants
  • Formation continue provinciale de la FÉÉPEQ
  • Vente de vêtements FÉÉPEQ
  • Mois de l'Éducation Physique, de la Santé et du Plein Air (MEPSPA)
  • Formation : Attestation en natation - ÉPS
  • Invitation à participer à un projet de recherche
  • Jeux autochtones de l'Amérique du Nord 
  • Campagne de financement Écoles Enracinées

14 avril 2022

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

 

Suivi de la situation avec la Fédération des Cégeps:

La Fédération [des Cégeps] apporte certaines précisions au sujet des cours d’éducation physique en lien avec le projet de loi no 96

Sherbrooke, le 28 mars 2022 La FÉÉPEQ a réagit promptement aux propos tenus par M. Bernard Tremblay, PDG de la Fédération des CÉGEPS. Les excuses publiques demandées ont été reçu rapidement, par téléphone et par voie de communiqué.

29 mars 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

 

Suivi de la situation avec la Fédération des Cégeps:

La Fédération [des Cégeps] apporte certaines précisions au sujet des cours d’éducation physique en lien avec le projet de loi no 96

 

Sherbrooke, le 28 mars 2022 La FÉÉPEQ a réagit promptement aux propos tenus par M. Bernard Tremblay, PDG de la Fédération des CÉGEPS. Les excuses publiques demandées ont été reçu rapidement, par téléphone et par voie de communiqué.


 
COMMUNIQUÉS

Précisions de la Fédération des cégeps au sujet des cours d’éducation physique en lien avec les amendements au projet de loi no 96

29 | 03 | 2022

Montréal, le 28 mars 2022 — À l’occasion d’une entrevue diffusée sur les ondes du 98,5 FM le matin du 25 mars 2022, M. Bernard Tremblay, président-directeur général de la Fédération des cégeps, faisait part de son inquiétude de voir réduire l’accès à la diplomation de certains étudiants des cégeps anglophones ayant un niveau insuffisant de français pour réussir des cours réguliers en français. En effet, une obligation de suivre au moins trois cours en français a été ajoutée aux étudiants et aux étudiantes des cégeps anglophones dans le cadre des travaux relatifs au projet de loi n° 96, Loi sur la langue officielle et commune du Québec, le français.

Lors de cette entrevue, des propos auraient pu être mal interprétés. « Il était inapproprié de laisser entendre que l’éducation physique n’est pas un “cours de contenu”. Loin de moi, l’intention d’offenser le corps enseignant ou de vouloir minimiser l’importance de l’éducation physique qui fait partie de la formation générale au collégial. J’aurais dû mentionner que l’éducation physique fait partie des contenus exclus des trois cours devant être suivis en français par les étudiantes et les étudiants des cégeps anglophones. Je tiens à m’en excuser », a indiqué M. Tremblay.

M. Tremblay faisait référence au futur article 88.0.2 de la Charte de la langue française, édicté par l’article 58 du projet de loi no96, qui a été modifié et se lit de la façon suivante :

« L’enseignement collégial dans un établissement francophone se donne en français sous réserve des exceptions prévues à la présente sous-section. Il peut être donné en anglais dans un établissement en anglais.

L’établissement qui donne en anglais l’enseignement collégial doit néanmoins s’assurer que tout étudiant inscrit dans un programme d’études conduisant au diplôme d’études collégiales, réussisse, avant que ne lui soit délivré un tel diplôme, un minimum de trois cours donnés en français, à l’exclusion des cours de langue d’enseignement et de langue seconde de même que des cours d’éducation physique. L’établissement doit voir à ce que ces cours soient donnés à l’étudiant. »

La Fédération des cégeps a toujours défendu l’importance de préserver la formation générale dans tous les programmes au collégial, un des piliers du fondement de la création des cégeps. Les cours d’éducation physique font partie des cours obligatoires et demeurent essentiels pour favoriser le développement des saines habitudes de vie.

La Fédération des cégeps est le regroupement volontaire des 48 collèges publics du Québec. Elle a été créée en 1969 dans le but de promouvoir le développement de la formation collégiale et des cégeps. Elle agit comme porte-parole officiel et lieu de concertation des cégeps, à qui elle offre des services en matière de pédagogie, d’affaires étudiantes, d’affaires internationales, de formation continue et de formation aux entreprises, de financement, de recherche, de ressources humaines, d’évaluation de la scolarité, d’affaires juridiques, de ressources informationnelles, de négociation et de relations du travail. La Fédération des cégeps représente les collèges pour la négociation des conventions collectives. 

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :

Judith Laurier

Directrice des communications

Fédération des cégeps

514 381-8631 poste 2337 ; cellulaire : 514 239-2088

Twitter : @fedecegeps

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

 

Demande de retrait des propos du PDG de la Fédération des cégeps


Sherbrooke, le 25 mars 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec réclame des excuses officielles publiques et un retrait des propos outrageux tenus par le Président-Directeur-Général de la fédération des cégeps à l’égard des cours d’éducation physique au collégial.

25 mars 2022

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Objet : Demande de retrait des propos du PDG de la Fédération des cégeps

 

Sherbrooke, le 25 mars 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec réclame des excuses officielles publiques et un retrait des propos outrageux tenus par le Président-Directeur-Général de la fédération des cégeps à l’égard des cours d’éducation physique au collégial.

 

Vendredi matin sur les ondes de Paul Arcand, Bernard Tremblay a tenus les propos suivants :

« Ces élèves (…) n’ont pas ce qu’il faut pour suivre un cours de niveau collégial, donc d’enseignement supérieur, un cours de contenu on s’entend, ce n’est pas un cours d’éducation physique là, on parle ici de cours de philosophie, de sociologie, de soins infirmiers d’anatomie (…) ».

 

Dire que les cours d’éducation physique ne sont pas des cours de contenu de niveau collégial démontre un manque de respect profond de notre discipline. Cela traduit également une méconnaissance historique de la place et du rôle de l’éducation physique dans les cegeps depuis leur création.

 

« Nous souhaitons rappeler à monsieur Tremblay que la formation générale, dont font partis les cours d’éducation physique, sont encadrés par trois devis ministériels et sont obligatoires pour tous les étudiants du Cégep comme le stipule le Règlement sur le régime des études collégial », mentionne Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ. Tout comme les cours de français, d’anglais et de philosophie, ils comptent dans la côte R et ont des contenus qui répondent aux exigences des études supérieures.

 

Toutes les recherches démontrent un état de santé physique et psychologique alarmant de la population étudiante en cette période pandémique. Il serait opportun que monsieur Tremblay viennent constater l’ampleur de ces besoins et laisse tomber ses préjugés arriérés sur les cours d’éducation physique au collégial. C’est précisément en utilisant des contenus à jour et issus de la recherche scientifique que nous construisons nos cours pour aider nos étudiantes et étudiants à analyser leurs problématiques de santé et à développer un mode de vie sain et actif. Puisque nous voyons les étudiantes et les étudiants de tous les programmes, nous sommes en première ligne pour favoriser leur bien-être et leur équilibre.

 

Nous demandons à monsieur Tremblay de retirer ses propos. Nous nous attendons également à des excuses publiques auprès de tous les éducateurs physiques du collégial pour son manque de respect à notre endroit et à notre discipline.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Document officiel


Les enseignants et enseignantes d’éducation physique du collégial rencontrent le ministère de l’enseignement supérieur


Sherbrooke, le 3 juin 2021 Le comité des enseignants et des enseignantes (CEE) d’éducation physique composé des coordonnateurs des cégeps de la province étaient présents virtuellement afin de partager les enjeux vécus au cours des derniers mois aux délégués du Ministère de l’Enseignement supérieur.

03 juin 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Document officiel


Les enseignants et enseignantes d’éducation physique du collégial rencontrent le ministère de l’enseignement supérieur


Sherbrooke, le 3 juin 2021 Le comité des enseignants et des enseignantes (CEE) d’éducation physique composé des coordonnateurs des cégeps de la province étaient présents virtuellement afin de partager les enjeux vécus au cours des derniers mois aux délégués du Ministère de l’Enseignement supérieur.

Ce mécanisme officiel est d’ailleurs le premier enjeu discuté, le ministère voulant régulièrement l’abolir afin de réduire les coûts liés aux déplacements nécessaires pour la tenue en présentiel de cette importante rencontre annuelle. Les enseignants ont tenu à se rencontrer avant le CEE afin de partager des points importants et ainsi proposer ce qui est jugé comme généralisé à l’ensemble du réseau. Le point ultime à faire valoir au ministère de l’enseignement supérieur est la nécessité d’un retour en présentiel: les enseignantes et enseignants d’éducation physique du collégial exigent qu'à moins de mesures sanitaires exceptionnelles, les cours se donnent intégralement en présence.

Notons aussi la motion de blâme que les enseignants en éducation physique ont déposée à l’endroit du Ministère pour avoir exigé d’eux une prestation de service essentiel sans toutefois leur donner de reconnaissance, de soutien ou d’outils pour offrir un service de qualité. En effet, ils ont dû par exemple, s’adapter pour l’enseignement à distance en moins de 2 semaines, tout en jonglant avec leur famille dans des conditions très variables en fonction des installations de chacun.

Finalement, cette rencontre s’est conclue par des élections. Jérôme Leriche, après plus de 6 ans comme représentant élu, passe le flambeau à Émilie Charbonneau, du Cégep Édouard Montpetit. « Jérôme a fait un travail exceptionnel pour représenter les enseignants auprès du ministère. J’ai eu de nombreuses occasions de travailler avec lui sur des dossiers variés et sa rigueur et son professionnalisme sont à souligner, tout autant que sa compréhension et son écoute envers tous les enjeux soulevés. La FÉÉPEQ a hâte de travailler et d’épauler madame Charbonneau dans le nouveau rôle qu’elle assumera prochainement », mentionne Véronique Marchand, directrice de la FÉÉPEQ.

Les enseignants en éducation physique du collégial espèrent que les différents enjeux soumis seront considérés par le Ministère et que des solutions seront rapidement mises en place pour les soutenir devant le travail important qui les attend à la rentrée automnale.


− 30 −


Pour information :
Véronique Marchand, Directrice
Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)
Cellulaire : 819-238-4661
direction@feepeq.com

Rendez-vous pour la réussite éducative – des actions concrètes dès la rentrée 2021


Sherbrooke, le 1er avril 2021 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) était parmi les invités de la première séance tenue dans le cadre du Rendez-vous pour la réussite éducative. Des propositions et des solutions concrètes ont été présentées aux ministres Isabelle Charest et Jean-François Roberge, qui ont fait preuve d’une grande écoute et d’une belle ouverture sur l’originalité des idées apportées.

15 avril 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Document officiel


Rendez-vous pour la réussite éducative – des actions concrètes dès la rentrée 2021



Sherbrooke, le 1er avril 2021 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) était parmi les invités de la première séance tenue dans le cadre du Rendez-vous pour la réussite éducative. Des propositions et des solutions concrètes ont été présentées aux ministres Isabelle Charest et Jean-François Roberge, qui ont fait preuve d’une grande écoute et d’une belle ouverture sur l’originalité des idées apportées.

La rencontre étant tenu à huis clos, il n’est pas possible de partager ce que les autres participants ont nommé. Toutefois, voici quelques propositions soumises par la FÉÉPEQ, au nom des enseignants d’éducation physique et à la santé (EÉPS), et qui ont retenues l’attention.

Réussite éducative des élèves, rattrapage scolaire et réduction des écarts pédagogiques

  • Diminuer les temps de surveillance non pédagogique (récréation, etc) afin de mieux utiliser l’expertise des enseignants pour offrir plus d’opportunités en soutien pédagogique;
  • Mettre en place des conditions structurantes pour faciliter l’accès à l’enseignement à l’extérieur et en plein air, dont en éducation physique et à la santé;
  • Faciliter l’accès aux infrastructures sportives dans les écoles pour les activités libres et autonomes;
  • Déployer dans toutes les écoles secondaires le projet « Corps actif – Cerveau performant », démontré scientifiquement comme très efficace dans la réduction des écarts pédagogiques en français et en mathématiques;
  • Implanter dans toutes les écoles secondaires le projet pédagogique « Motiver pour mieux apprendre ».

Organisation scolaire et encadrement pédagogique

  • Remettre de toute urgence les mesures 15023 et 15028 en mode protégé et les arrimer avec la recherche afin de s’assurer qu’elles atteignent les objectifs visés;
  • Mettre en place dès la rentrée 2021, le développement et l’insertion des programmes multisports de nature récréative;
  • Impliquer les élèves dans les décisions de l’école, notamment dans la grille-matière ou dans le projet pédagogique afin d’augmenter le sentiment d’appartenance à l’établissement et leur motivation;
  • Rendre obligatoire la réussite des cours ÉPS pour l’obtention du DES indépendamment du cours ECR;
  • Intégrer dans la tâche des enseignants, une portion propre au développement professionnel dont les communautés de pratique et les communautés d’apprentissages professionnelles et les rendre accessibles aussi aux enseignants spécialistes.

Santé mentale et bien-être des élèves

  • Valoriser le S dans EPS : il signifie « santé » et les enseignants en ÉPS sont les experts dans l’école pour aborder la santé dans sa globalité par les saines habitudes de vie;
  • Reconnaître le cours d’éducation physique et à la santé comme la mesure la plus inclusive et accessible pour tous les jeunes du Québec;
  • Introduire des plages horaires curriculaires dédiées aux saines habitudes de vie : malgré qu’elles soient déjà dans le programme d’ÉPS, le «déficit actif» des élèves force les EÉPS à maximiser le temps d’engagement moteur.
  • La mise en place dès la rentrée 2021, de laboratoires d’intégration pratique en saines habitudes de vie, sous la responsabilité des enseignants en ÉPS tant au primaire qu’au secondaire;
  • Prioriser l’implication des EÉPS dans les projets de SHV afin de favoriser le retour réflexif, la rétention des acquis et un contenu arrimé avec les compétences du PFEQ, contrairement à de nombreuses sous-traitances présentes actuellement dans le milieu scolaire.

« Nous sommes persuadés que les ministres Charest et Roberge mettront tout en oeuvre pour soutenir la réussite éducative des élèves et leur assurer un milieu de vie scolaire qui favorisera leur bien-être et leur santé globale, » mentionne Véronique Marchand, directrice de la FÉÉPEQ.

La FÉÉPEQ a conclu ses interventions par la citation suivante : « La pandémie nous force à trouver des moyens concrets, réalistes et efficaces pour en contrer les effets à court terme mais aussi à moyen terme. Les enseignants en ÉPS sont fiers de faire partie de la solution : par leur expertise particulière et leurs compétences, ils contribuent à la réussite éducative, au bien-être et à la santé globale des élèves ».

− 30 −

Pour information :
Véronique Marchand, Directrice
Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)
Cellulaire : 819-238-4661
direction@feepeq.com 

Une récente enquête, en collaboration avec plusieurs partenaires et la DRSP, met en lumière ce que l’on soupçonnait déjà : les adolescents ressentent aujourd’hui les impacts collatéraux de la pandémie sur le plan de certaines habitudes de vie (activité physique, sommeil et utilisation des écrans à des fins de loisirs). Alors que les données en lien avec les habitudes de vie chez les adolescent.e.s étaient considérées comme préoccupantes avant la pandémie, les résultats de cette étude nous indiquent qu’elles sont maintenant rendues très inquiétantes.

06 avril 2021

COMMUNIQUÉ – GO - Le secondaire s’active !


Sujet : Go - Le secondaire s’active !
Par : SCM et relations médias du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
Date : 31 mars 2021


Adolescents et saines habitudes de vie : il y a urgence d’agir, dès maintenant !


Montréal - 31 mars 2021

Une récente enquête, en collaboration avec plusieurs partenaires et la DRSP, met en lumière ce que l’on soupçonnait déjà : les adolescents ressentent aujourd’hui les impacts collatéraux de la pandémie sur le plan de certaines habitudes de vie (activité physique, sommeil et utilisation des écrans à des fins de loisirs). Alors que les données en lien avec les habitudes de vie chez les adolescent.e.s étaient considérées comme préoccupantes avant la pandémie, les résultats de cette étude nous indiquent qu’elles sont maintenant rendues très inquiétantes.

L’adoption de saines habitudes de vie chez les adolescent.e.s montréalais.es étaient déjà un enjeu de santé publique avant la pandémie, cet arrêt forcé vient aggraver la problématique. On doit donc reconnaître qu’il faudra un réel coup de barre pour rétablir les habitudes qui font du bien à la fois à la santé physique et mentale de ces jeunes.

PRINCIPAUX CONSTATS

  • Avant la pandémie, 15% des jeunes Canadiens respectaient les trois recommandations* provenant des Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 h pour les 5 – 17 ans, portant sur l’activité physique, le temps passé à un écran et le sommeil.
  • Aujourd’hui, c’est seulement 1% des adolescent.e.s montréalais qui les respectent.
  • Et UN élève sur DEUX n’en respecte AUCUNE.

CONSTATS POUR LES ADOLESCENTS MONTRÉALAIS

  • Moins de 2 adolescents sur 10 pratiquent au moins 60 minutes d’activité physique d’intensité moyenne à élevée par jour
  • Moins de 3 adolescents sur 10 sont en mesure de limiter leur temps de loisir devant un écran à 2 h par jour
  • Moins de 2 adolescents sur 10 dorment suffisamment (soit entre 9 et 11 heures par nuit pour les 12-13 ans et entre 8 et 10 heures par nuit pour les 14-17 ans)

Documents complets et offciels : 

 


 

Sherbrooke, le 18 février 2021 Les enseignant.e.s en éducation physique et à la santé des niveaux primaires et secondaires sont fiers de lancer un défi à leurs élèves afin de les garder motivés à être actifs. Le défi Active ta relâche! vise à les outiller afin qu’ils soient en mesure d’atteindre les recommandations internationales d’une heure d’activité physique par jour, durant le congé scolaire.

18 février 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate


Les enseignant.e.s en éducation physique et à la santé (ÉPS) lancent un défi aux élèves du Québec !



Sherbrooke, le 18 février 2021 Les enseignant.e.s en éducation physique et à la santé des niveaux primaires et secondaires sont fiers de lancer un défi à leurs élèves afin de les garder motivés à être actifs. Le défi Active ta relâche! vise à les outiller afin qu’ils soient en mesure d’atteindre les recommandations internationales d’une heure d’activité physique par jour, durant le congé scolaire.


« Le défi Active ta relâche! met à l’avant plan l’importance des liens entre l’école, la famille et la communauté dans l’adoption d’un mode de vie physiquement actif de la part des jeunes québécois. Ce type de défi représente une belle occasion pour faciliter le transfert des apprentissages scolaires vers une utilisation dans la vie quotidienne des jeunes et ainsi favoriser leur autonomie » souligne Sylvain Turcotte de la Chaire de recherche Kino-Québec sur l’adoption d’un mode de vie physiquement actif en contexte scolaire. Le président de la FÉÉPEQ, monsieur Carl Chartier, mentionne que : « C’est un exemple concret de l’apport unique que peuvent avoir les enseignants d’éducation physique auprès de leurs élèves. En lançant ce défi et en les aidant à le relever, les enseignants en éducation physique viennent concrétiser les apprentissages de leurs élèves dans la vie de tous les jours. »


Des enseignants en ÉPS de partout se sont mobilisés avec « la Prof d’éduc » pour offrir une programmation « en direct » chaque jour du congé afin de stimuler les élèves à explorer de nouvelles activités : batterie sur chaise, hockey et Parkour en sont quelques exemples. « Quand la FÉÉPEQ m’a parlé de ce projet, j’ai tout de suite voulu embarquer. En temps de pandémie, c’est tellement important d’unir nos efforts pour le bien-être des élèves » mentionne Annie Moreau. Les organismes Fillactive et Boks se joignent aussi à la mobilisation et proposent des ressources destinées aux élèves de la province.


La FÉÉPEQ, dont le mandat est de promouvoir et valoriser l’enseignement d’une éducation physique de qualité, est fière de lancer ce défi à l’ensemble des élèves du Québec. Et vous, êtes-vous prêts à soutenir les jeunes dans la réussite de leur défi d’être actif une heure par jour durant la relâche?


− 30 −


Pour information :
Véronique Marchand, Directrice
Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)
Cellulaire : 819-238-4661
direction@feepeq.com


La professeure et chercheuse Pascale Morin recrute des enseignants de 2e cycle du secondaire, dans le cadre d'un projet de recherche sur les pratiques pédagogiques numériques. 

Il y a une compensation d'un montant symbolique de 50$ et les jeunes recrutés feront partie d’un tirage d’un article de sport.

18 février 2021

Monsieur, Madame


Ça vous intéresse de mettre à profit votre expérience de formation à distance ? Cette rechercheaction est pour vous.
Nous vous sollicitons à titre d’enseignant/e en ÉPS pour participer à une recherche-action ayant pour but
de répondre à la question suivante : Quelles pratiques pédagogiques intégrant le numérique, utilisées par
les enseignants/es d’éducation physique et à la santé, répondent aux besoins des élèves du secondaire en
matière d’adoption d’un mode de vie sain et actif ?
Le premier objectif est de discuter des stratégies que vous avez utilisées pour la préparation, la réalisation
et l’intégration de vos pratiques pédagogiques; des difficultés rencontrées; des façons de penser
l’enseignement dans le cadre d’une formation à distance; des trucs pour motiver les élèves dans l’adoption
d’un mode de vie sain et actif dans un contexte de formation à distance.


Qu’est-ce qui sera vous demandé?
Participer à un focus group, sur Teams, entre mars et juin 2021, avec d’autres enseignants/es en ÉPS. Le
focus group devrait durer 2 heures, un jour de semaine, après les classes. Le focus group s’avère une
opportunité pour partager avec des collègues. Un sondage Doodle sera envoyé pour planifier le jour qui
convient le mieux à tous. Pendant le focus group, vous serez libre de refuser de répondre à toute question
que vous jugez inconfortable. Vous pourrez aussi vous retirer à n’importe quelle étape de la rencontre si
vous en ressentez le besoin, et ce, sans avoir à donner de raison. Le cas échéant, on vous demande de le
mentionner à l’animateur ou d’écrire au responsable du projet. Les données recueillies seront traitées de
manière entièrement confidentielle.

Recruter un garçon et une fille parmi vos étudiants de secondaire 3, 4 ou 5. Il n’est pas nécessaire que le
jeune excelle en sport ou dans les autres matières scolaires; le critère de recrutement est la capacité et
l’intérêt du jeune à nommer ses besoins, ses contraintes, son expérience de formation à distance en ce qui
concerne le cours d’ÉPS. Les jeunes que vous recrutez participeront à un focus group de 2 heures sur
Teams avec d’autres jeunes, entre 16h00 et 18h00, en semaine, entre les mois de mars et juin 2021. Les
thèmes abordés durant leur focus groups incluront les contraintes et les motivations (internes, externes,
matérielles, humaines) influençant leur participation aux cours d'ÉPS et influençant le maintien d’un mode
de vie sain et actif en contexte de formation à distance.
Nous en sommes à rédiger des lettres décrivant la recherche-action, lettres que vous pourrez, si vous le
souhaitez, remettre à la direction de votre école et aux parents.
Entre temps, si vous avez des questions ou si vous êtes intéressés à participer, n’hésitez pas à répondre par
un retour de courriel à cette même adresse (Pascale.Morin@USherbrooke.ca). Soyez assuré qu’avant de
débuter le focus group, un formulaire de consentement vous sera envoyé afin d’obtenir votre
consentement libre et éclairé.


Cordialement,
Pascale Morin, Ph.D.
Professeure agrégée et chercheuse responsable de la recherche-action
Université de Sherbrooke
Téléphone : 819 821-8000 poste 63720
Courriel : Pascale.Morin@USherbrooke.ca


La première livraison du sac actif est prévu pour la fin du mois de mars 2021 !

Il sera possible d'en faire la commande vers le début avril 2021 pour avoir des sacs actifs dans votre école pour la rentrée. Restez à l'affut pour plus d'informations.

18 février 2021


La première livraison du sac actif est prévu pour la fin du mois de mars 2021 !

Il sera possible d'en faire la commande vers le début avril 2021 pour avoir des sacs actifs dans votre école pour la rentrée. Restez à l'affut pour plus d'informations.

 


Nous avons le plaisir de vous annoncer que plusieurs outils pédagogiques sont en contructions pour le mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air ! Restez à l'affut pour découvrir nos nouveautés pour le MEPSPA.

18 février 2021


Nous avons le plaisir de vous annoncer que plusieurs outils pédagogiques sont en contructions pour le mois de l'éducation physique, de la santé et du plein air ! Restez à l'affut pour découvrir nos nouveautés pour le MEPSPA.


Dans les prochaines semaines, la FÉÉPEQ effectuera une levée de fonds grâce à la vente de vêtements à l'effigie de la FÉÉPEQ avec notre beau nouveau logo !
Plus d'informations à venir sous peu !
 

18 février 2021

Dans les prochaines semaines, la FÉÉPEQ effectuera une levée de fonds grâce à la vente de vêtements à l'effigie de la FÉÉPEQ avec notre beau nouveau logo !
Plus d'informations à venir sous peu !


Voici un sondage éclair s’adressant à tous les enseignants d’ÉPS du primaire et du secondaire. Une première phase de recherche auprès de 37 enseignants/es de 7 régions du Québec nous a permis de recenser de nombreuses manifestations du bien-être professionnel. On vous dit un gros MERCI pour votre aide !

En cliquant →  ici ,

Et courez la chance de gagner un

Hautparleur Bluetooth SoundLink Mini II ES

18 février 2021

Voici un sondage éclair s’adressant à tous les enseignants d’ÉPS du primaire et du secondaire. Une première phase de recherche auprès de 37 enseignants/es de 7 régions du Québec nous a permis de recenser de nombreuses manifestations du bien-être professionnel. On vous dit un gros MERCI pour votre aide !

A présent, on souhaite initier la deuxième phase : le bien-être n’est pas seulement l’absence de soucis, on veut donc faire état de ce qui fonctionne. Prenez quelques minutes de votre temps pour nous aider à prioriser les manifestations les plus significatives lorsque vous ressentez un état de bien-être au travail.

 

Participez à notre sondage éclair

En cliquant →  ici ,

Et courez la chance de gagner un

Hautparleur Bluetooth SoundLink Mini II ES

 

Hommage à Yves Potvin, un chevalier de la profession qui part à la retraite.



La FÉÉPEQ (Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec) tient à saluer chaleureusement le départ à la retraite d’un estimé collègue. Un enseignant en ÉPS qui a cru, tout au long de sa carrière, au potentiel profond que représente l’éducation physique pour construire des bases solides d’une nation québécoise en santé.

15 février 2021

Hommage à Yves Potvin, un chevalier de la profession qui part à la retraite.



La FÉÉPEQ (Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec) tient à saluer chaleureusement le départ à la retraite d’un estimé collègue. Un enseignant en ÉPS qui a cru, tout au long de sa carrière, au potentiel profond que représente l’éducation physique pour construire des bases solides d’une nation québécoise en santé.


Depuis la création de cette matière dont les origines remontent au-delà du rapport Parent, l’ÉPS a été une mal aimée du milieu scolaire. La maigre reconnaissance que notre matière reçoit maintenant est le fruit de plusieurs combats, menés par différents acteurs qui ont dû sortir de leur gymnase confortable pour affronter des journalistes et des élus. Yves Potvin est de ceux qui ont réussi à promouvoir une éducation physique de qualité et ce, pendant plus de 35 ans. Il a, dans son parcours professionnel, contaminé plusieurs collègues et élèves à l’importance de l’éducation physique et à la santé.


« J’ai connu Yves déjà grand à 12 ans sur le terrain de soccer à Rimouski. Gardien de but efficace, il était fonceur et en imposait en prenant beaucoup de place. Le tout à l’image de sa personnalité de guerrier pacifique et de démocrate. Il a d’ailleurs joué un rôle majeur dans la partie politique qui a permis d’ajouter une heure d’éducation physique au primaire en 2006. Le cartable de plus de 300 résolutions de fédérations de médecins, de municipalités dont Montréal et Québec, de municipalités régionales de comté, de commissions scolaires et autres organismes qui ont donné leur appui à cet ajout, constitue une preuve tangible de son acharnement et de ses convictions profondes fondées sur la valeur indéniable de l’Éducation physique et à la santé et ce, tout au long de la vie. » Propos de Jean-Claude Drapeau, éducateur physique encore inspiré par la quête politique d’Yves pour la reconnaissance de la valeur de notre profession.


Monsieur Potvin a laissé sa marque de façon importante dans le grand Rimouski ; un tournoi de soccer porte d’ailleurs son nom. Jean-François Litalien, rimouskois d’origine, en a long à dire sur Yves : « il m’a influencé tout au long de mes études en éducation physique et à la santé, en me parlant de l’importance de notre rôle et de notre professionnalisme. C’est ainsi que nous pouvons avoir un impact positif sur les jeunes. J’ai adopté très tôt sa devise : Jeunesse en santé, société en devenir! Aujourd’hui, je suis toujours en contact avec Yves et je lui envoie des photos de mes enfants qui participent à son tournoi!


Patrick Parent, qui a été administrateur de la FÉÉPEQ pendant plus de 12 ans, mentionne à son sujet : « qu’il est un grand de l’EPS au Québec. J’ai aimé travailler avec lui à la défense de l’éducation physique. Nous lui en serons toujours reconnaissant. »


La FÉÉPEQ est fière d’avoir eu des administrateurs aussi influents que monsieur Potvin dans la promotion d’une éducation physique de qualité. Merci Yves, le combat que tu as mené pour l’augmentation du temps de l’éducation physique et à la santé est sans conteste la pierre d'assise d’une éducation physique de qualité. Tu as compris très tôt dans ta carrière que notre profession méritait un espace approprié dans le régime pédagogique afin d’accomplir ce à quoi elle est destinée.


La grande famille de l’éducation physique québécoise te souhaite une belle retraite!

À compter d’aujourd’hui, les activités sportives d'équipe sont à l'arrêt dans les zones rouges au Québec. Mais les cours d’éducation physique dans les écoles, eux, sont maintenus, un soulagement pour les professeurs.

On est vraiment très satisfaits. C’était la première réaction de Véronique Marchand, directrice de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FEEPEQ), à la décision du gouvernement du Québec d'exclure les cours d’éducation physique à l’école des nouvelles restrictions.

Cliquez-ici pour voir l'article dans son intégralité

Sherbrooke, le 6 octobre 2020

Dans la foulée des annonces sur le resserrement des mesures sanitaires en zones rouges, le ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge, a salué les compétences et le professionnalisme des enseignant.e.s en ÉPS pour permettre aux quelques 950 000 élèves de demeurer actifs en contexte scolaire, et ce, peu importe la couleur de leur zone.

Il est important de mentionner que l’éducation physique est vue comme une matière essentielle dans le cursus scolaire des jeunes du Québec et la FÉÉPEQ se réjouit que le Ministre ait à cœur que les élèves pratiquent régulièrement de l’activité physique...

Cliquez ici pour voir le communiqué dans son intégralité

06 octobre 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

L’expertise des enseignant.e.s en éducation physique et à la santé (ÉPS) primordiale pour garder les élèves actifs à l’école


Sherbrooke, le 6 octobre 2020

Dans la foulée des annonces sur le resserrement des mesures sanitaires en zones rouges, le ministre de l’Éducation, monsieur Jean-François Roberge, a salué les compétences et le professionnalisme des enseignant.e.s en ÉPS pour permettre aux quelques 950 000 élèves de demeurer actifs en contexte scolaire, et ce, peu importe la couleur de leur zone.

Il est important de mentionner que l’éducation physique est vue comme une matière essentielle dans le cursus scolaire des jeunes du Québec et la FÉÉPEQ se réjouit que le Ministre ait à cœur que les élèves pratiquent régulièrement de l’activité physique. En ces temps sans précédent, il faut souligner les nombreuses innovations pédagogiques qui émanent du terrain et qui continuent de démontrer que l’éducation physique est avant tout à portée pédagogique plutôt qu’occupationnelle. Comme l’a mentionné le Ministre en entrevue à Salut Bonjour!, les «EÉPS font un travail extraordinaire».

Bien que le masque ne soit pas obligatoire en ÉPS, les enseignants travaillent à limiter la propagation du virus. Comme le dit le président de la FÉÉPEQ, monsieur Carl Chartier : «Quant à moi, je vais continuer de participer à l’effort collectif en priorisant l’enseignement en plein air et en planifiant des activités d’apprentissage individuelles afin de limiter les contacts entre mes élèves».

Malgré les nombreux défis d’enseignement des prochaines semaines, la FÉÉPEQ a confiance que les enseignants d’éducation physique et à la santé sauront poursuivre leur travail pour favoriser les apprentissages en ce qui a trait à l’adoption d’un mode de vie physiquement actif afin d’encourager la jeunesse à demeurer active au quotidien seule, en duo ou en bulle familiale.

La FÉÉPEQ est particulièrement consciente des impacts que peut avoir sur nos élèves la pause actuelle des activités sportives organisées. C'est à travers les différentes organisations sportives touchées que les jeunes peuvent poursuivre le travail amorcé en éducation physique. Il est donc dans l’intérêt de tous que les jeunes puissent reprendre rapidement ces activités tant appréciées.

 

− 30 −

Pour information :

Véronique Marchand,
Directrice Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)
Cellulaire : 819-238-4661
direction@feepeq.com

En ce temps de pandémie, afin de ne pas mettre de pression supplémentaire sur le milieu académique, le journal Propulsion proposera un seul numéro pour l’année scolaire 20-21. Vous êtes cordialement invités à proposer un article pour ce numéro. J’ai l’honneur et le privilège de poursuivre mon travail d’éditrice de ce numéro. Je vous propose quelques rubriques pour lesquelles je souhaite vivement votre collaboration. De plus, je coordonnerai également le dossier : « Le numérique en éducation physique ». Les textes reçus devront me parvenir directement. Ils peuvent autant s’insérer dans les rubriques et chroniques que dans le dossier. Pour toute information, n’hésitez pas à me contacter par courriel (grenier.johanne@uqam.ca).

Au plaisir de vous lire très bientôt,

30 septembre 2020

L’expression «gestion de classe» est internationalement reconnue que l’on enseigne le français, les mathématiques, la danse ou l’EPS. Bien que, généralement, notre enseignement ne se réalise pas dans une classe, dans cette expression, la classe n’est pas comprise comme un local, mais bien comme l’entièreté d’un groupe. Ce numéro sur la gestion de classe souhaite regrouper des textes sur la gestion de classe dans différents contextes. Par exemple : en plein air, dans la cour d’école, en milieu aquatique, en sortie (vélo, course…), à la salle de musculation… Et aussi avec différents groupes d’élèves : en co-enseignement, avec les élèves à besoins particuliers intégrés dans les groupes réguliers, avec des groupes d’élèves à besoins particuliers, avec les très petits groupes d’élèves… Et que dire de la gestion de classe au niveau du collégial ?

Cliquer ici pour voir l'ensemble de l'appel à contribution!

 

05 septembre 2019

La rédactrice a besoin d’aide !!!!

Bonjour,

Comme vous pouvez le constater, votre journal Propulsion a le vent dans les voiles. Pour la première fois à l’automne 2019, j’ai dû mettre en attente trois articles faute d’espace. De plus, je reçois de plus en plus de textes hors thème sans même solliciter des auteurs. Ce qui signifie que de plus en plus de gens souhaitent publier des articles dans le journal. C’est une très belle nouvelle.

Cependant, je dois prendre certaines décision que je ne souhaite pas prendre seule. Ainsi, j’aimerais constituer une petite équipe pour m’aider à prendre certaines décisions concernant le journal Propulsion. Entre autres, le visuel, le choix des thèmes, la diffusion des articles, la sélection des articles, le format des articles, etc. J’aimerais aussi que des gens du terrain interviennent dans ces décisions pour m’aider à m’assurer que le Propulsion réponde réellement aux attentes des enseignants et enseignants d’ÉPS.

Vous lisez le Propulsion et souhaiter vous impliquer JUSTE UN PEU !!! Je voudrais constituer un groupe de 6 personnes qui pourraient participer à deux rencontres virtuelles par année, d’environ 1 heure. Puisqu’il s’agit de rencontres virtuelles, vous pouvez participer peu importe votre lieu de résidence. Nous ferons ces rencontres selon vos disponibilités (tôt le matin… au diner… après l’école … On verra cela ensemble.)

 

Johanne Grenier

Rédactrice journal Propulsion

 

Pour participer à cette équipe il suffit de remplir le formulaire suivant.

 

Sherbrooke, le 7 juin 2019 – Récemment, la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FEEPEQ) a été informée qu’une professeure de pédagogie à l’Université de la Colombie-Britannique déposera bientôt une étude soutenant la remise en question de la pratique du ballon-chasseur dans un cadre scolaire. Le motif ? Le ballon-chasseur est de l’intimidation légalisée.

07 juin 2019

Plaçons immédiatement une vérité des plus choquantes : le ballon-chasseur peut effectivement représenter une forme d’intimidation. Plaçons maintenant quelques vérités complémentaires.

Au Québec, l’éducation physique et à la santé est une matière obligatoire. Elle est enseignée par des spécialistes formés pendant 4 ans à l’université (notez ici que ces 2 éléments sont bien différents dans plusieurs endroits au Canada où il n’y a la présence ni de l’un, ni de l’autre). Elle a pour but, par l’acquisition de compétences variées, de rendre les jeunes et moins jeunes autonomes dans leur pratique régulière d’activités physiques.

L’enseignant (e) en éducation physique et à la santé (EEPS) a un devoir d’inclusion, c’est-à-dire, qu’il doit proposer à ses élèves différents moyens d’actions pour lesquels tous se sentiront engagés et en sécurité. Il doit également leur proposer des activités qui vont leur permettre d’avoir du plaisir, des défis et d’acquérir différents gestes moteurs (comme lancer, attraper, courir, etc). Le ballon-chasseur tel que connu dans la National Dodgeball League est une chose, le ballon-chasseur pratiqué en EPS au Québec doit en être une autre. Nous pourrions faire la comparaison avec la Ligue nationale de hockey et le hockey enseigné en contexte scolaire : ce n’est pas du tout la même affaire!

Le ballon chasseur en soi peut être une activité récréative, un sport ou un moyen d’action qui peut devenir une situation d’apprentissage. C’est dans la qualité de son enseignement qu’un spécialiste en EPS peut faire la différence dans les apprentissages moteurs et également dans les jeux collectifs. Dans le cadre de ses cours, l’EEPS donne des outils et des notions aux participants pour leur permettre de devenir des citoyens dotés d’une bonne éthique sportive, il propose également des adaptations du jeu qui tiendra compte du niveau habiletés motrices du groupe, de leur capacité de communication et autres afin de proposer une activité d’apprentissage sécuritaire et plaisante. Les enfants de tous âges sont alors accompagnés et guidés à accepter leurs forces et reconnaître leurs défis et par la même occasion, reconnaître et accepter la différence autour d’eux.

La FEEPEQ valorise et fait la promotion d’une éducation physique de qualité. Se faisant, elle soutient les enseignants en éducation physique et à la santé du Québec dans l’exercice de leur jugement critique dans le choix des stratégies d’apprentissage proposées à leurs élèves, ballon-chasseur ou pas.

– 30 –

Consultez le communiqué en PDF

Pour information :
Véronique Marchand
Directrice
Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)
819-238-4661
direction@feepeq.com