Communiqué de presse - Pour un meilleur accès aux programmes pédagogiques particuliers

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Pour un meilleur accès aux programmes pédagogiques particuliers

 

Sherbrooke, le 6 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) a été invitée à l’annonce conjointe du ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge et de la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest concernant l’accès aux programmes pédagogiques particuliers.

Pour la version PDF, cliquez ici!

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : Pour un meilleur accès aux programmes pédagogiques particuliers

 

Sherbrooke, le 6 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) a été invitée à l’annonce conjointe du ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge et de la ministre déléguée à l'Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest concernant l’accès aux programmes pédagogiques particuliers.

 

Que ce soit les programmes pédagogiques particuliers (PPP), les concentrations ou les profils particuliers, tous les élèves qui s’inscrivent à ces programmes pourront bénéficier d’un soutien financier à la hauteur de 200$. Bien que les sports-études qui sont plutôt réservés à une certaine élite sportive et dont les frais annuels peuvent avoisiner près de 4000$, le 30 millions annoncés aujourd’hui pourra tout même permettre à 60% des élèves inscrits actuellement de ne plus avoir à débourser pour l'inscription à leur programme.

 

« C’est un premier pas vers une plus grande accessibilité pour les élèves du Québec. Ils ont tous le droit d’être motivés en ayant accès à des activités qui répondent à leurs goûts et intérêts, ce qui facilitera une meilleure réussite éducative », déclare Mme Véronique Marchand, directrice générale de la FÉÉPEQ. En effet, l’accessibilité financière est un frein pour plusieurs familles et souhaitons que ce 200$ puisse permettre à de nouveaux élèves qui n’en avaient pas les moyens, de participer à des programmes pédagogiques particuliers.

 

Il y a beaucoup à faire pour arriver à l’accessibilité universelle, que ce soit des adaptations pédagogiques, de l’accès à des infrastructures de qualité ou à du personnel qualifié, par exemple, mais souhaitons que ce premier pas soit le début de plusieurs. Souhaitons également que les écoles secondaires puissent revenir à leur vocation d’école de quartier en permettant le décloisonnement des programmes exclusifs qui engendrent une grande compétition entre les écoles.

 

“L’accessibilité doit en effet être un facteur qui permet l’inclusion de tous afin d’éviter la catégorisation entre les élèves et les étiquettes qui sont attribuées à ceux n’ayant aucun profil particulier. Notre Fédération se porte volontaire pour contribuer à des travaux futurs permettant un plus grand accès pour tous les élèves.”, mentionne M. Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ. Ainsi, la FÉÉPEQ salue cette initiative conjointe de nos deux ministres de l’Éducation.

 

Véronique Marchand,

Directrice générale, FÉÉPEQ

direction@feepeq.com

819-238-4661

Retour à la liste des nouvelles