Communiqué de presse - Pourquoi il ne faut pas donner 100% à tous les élèves

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Objet : Pourquoi il ne faut pas donner 100% à tous les élèves

 

Sherbrooke, le 29 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à réagir à l’initiative d’un enseignant qui a donné une note de 100% à tous ses élèves en éducation physique et à la santé. 

Pour la version PDF, cliquez ici!

FÉDÉRATION DES ÉDUCATEURS ET ÉDUCATRICES PHYSIQUES ENSEIGNANTS DU QUÉBEC

FASAP - Université de Sherbrooke

2500, boul. de l’Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2R1

Local A8-259

Objet : Pourquoi il ne faut pas donner 100% à tous les élèves

Sherbrooke, le 29 juin 2022 La Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ) tient à réagir à l’initiative d’un enseignant qui a donné une note de 100% à tous ses élèves en éducation physique et à la santé. 

 

Bien que l’idée soit intéressante dans le sens où elle pourrait motiver les élèves pour qui l’ÉPS peut représenter un enjeu, les effets pervers de cette action sont multiples : elle valorise ceux qui ne mettent pas d’effort aux apprentissages, les inégalités entres les matières seront creusées et elle mettra l’ÉPS dans une classe à part où l’importance des apprentissages est reléguée au second plan. Finalement, Véronique Marchand, directrice générale de la Fédération mentionne que « si cette idée est bonne en éducation physique et à la santé, pourquoi ne serait-elle pas bonne en mathématiques ou en français ? ».

 

Selon Carl Chartier, président de la FÉÉPEQ, la question que soulève cette initiative est : est-ce que le processus d’évaluation qui a lieu actuellement est le bon? Est-ce que notre évaluation est véritablement au service des apprentissages des élèves? Est-ce que l’évaluation permet à l’enseignant d’ajuster ses méthodes pédagogiques afin que chaque élève puisse avoir une chance équivalente de réussir? La FÉÉPEQ croit qu’il y a du travail à faire à ce sujet et qu’une large concertation devrait avoir lieu au sujet de l’évaluation, et pas seulement en éducation physique et à la santé. 

 

D’ailleurs, la FÉÉPEQ a tenu 3 revendications au cours des dernières années auprès du ministre de l’Éducation afin d’améliorer le processus d’évaluation. Tout d’abord, le bulletin devrait avoir la mention des 3 compétences qui sont enseignées en ÉPS. Ensuite, les notes ne devraient pas être chiffrées mais des commentaires qualitatifs devraient être émis pour chacun des élèves, pour chaque compétence. Finalement, bien que notre programme de formation soit excellent, il n’en demeure pas moins qu’il serait sain de revoir de plus près certains éléments afin de s’assurer qu’il réponde bien aux réalités d’aujourd’hui. En ce sens, la création d’un chantier est pertinente et la FÉÉPEQ réitère son expertise à y prendre part activement.

 

- 30 -

 

Pour information :

Véronique Marchand, Directrice générale

Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ)

Cellulaire : 819-238-4661

direction@feepeq.com

 

La mission de la FÉÉPEQ est d'intervenir pour assurer le développement et la promotion d'un enseignement de l'éducation physique et à la santé de qualité afin de contribuer au développement global et au bien-être des citoyennes et citoyens québécois.

Retour à la liste des nouvelles